Nadal et Federer joueront la première demi-finale

La journée de mercredi à Roland-Garros ayant été annulée obligeant les organisateurs à faire jouer les deux derniers quarts de finale des deux tableaux jeudi, Rafael Nadal et Roger Federer s’affronteront sauf surprise dans la première demi-finale, a laissé entendre Guy Forget mercredi. Depuis la qualification des deux hommes pour le 39eme Fedal de l’histoire, c’était la grande question qui agitait le stade de la Porte d’Auteuil.

Rafael Nadal contre Roger Federer, oui, mais en première ou en deuxième rotation ? La question parcourait toutes les lèvres des spectateurs, et, plus encore, de ceux qui avaient déjà leur billet pour vendredi ou s’apprêtaient à les prendre. Guy Forget, venu se présenter devant les journalistes mercredi soir après l’annulation de la journée en raison de la pluie discontinue, y a répondu, se montrant presque affirmatif, pour ne pas dire catégorique : « Oui, c’est fort probable (que la première demi-finale oppose Federer à Nadal) ! » N’en déplaisent aux chaînes de télévision ou aux annonceurs, qui pressaient fortement pour que ce 39eme Fedal de l’histoire (c’est ainsi que l’on baptise désormais le choc entre les deux hommes, un peu comme le football le fait en parlant de Clasico, de Classique ou encore d’Olimpico pour les matchs opposant le Real et le Barça, le PSG à l’OM et Lyon à Marseille), la demi-finale entre les deux géants se disputera donc sauf surprise en début de programme, c’est à dire avant celle qui pourrait concerner le numéro 1 mondial Novak Djokovic s’il se débarrasse ce jeudi en quarts de finale de l’Allemand Alexander Zverev.

Même sans savoir la rotation de Nadal-Federer, les billets se sont arrachés 

On imagine très mal en effet le Serbe (ou son adversaire, et cela vaut également pour Dominic Thiem et Karen Khachanov, qui s’affrontent dans l’autre quart) être programmé en 1 vendredi (ou samedi, si le temps ne le permet pas vendredi) alors qu’il aura à peine eu droit à 24 heures de récupération (dans le meilleur des cas), tandis que Nadal et Federer, eux, auront bénéficié de deux jours de repos pour préparer leur rencontre. En vertu de l’équité sportive, Forget limitera donc la casse autant que possible en programmant l’autre demi-finale en deuxième rotation. Depuis deux ans, rappelons qu’il existe une double billetterie pour les demi-finales qui fait que les spectateurs ne peuvent pas assister aux deux demies, au même titre que les détenteurs de billet ne peuvent pas avoir la certitude de voir l’affiche qu’ils souhaitent à moins de dégoter les précieux sésames au dernier moment. Cette année, tous souhaitait bien évidemment ne pas rater le choc entre les deux légendes huit ans après leur dernière confrontation à Paris (victoire de Nadal en quatre sets en finale en 2011). Ils savent aujourd’hui qu’il fallait miser sur le 1. Mais c’est peut-être déjà trop tard, sachant que les places se sont arrachées (au point qu’il n’en resterait plus du tout) dès la qualification de l’Espagnol et du Suisse pour le dernier carré, avec en perspective ces retrouvailles tant attendues.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *