Trois fois 6-3 : Nadal écarte Norrie pour retrouver Sinner sur son chemin

Rafael Nadal s’est facilement débarrassé de Cameron Norrie samedi au troisième tour de Roland-Garros (6-3, 6-3, 6-3). La tête de série numéro 3 sera opposé en huitième de finale à Jannik Sinner, pour un remake du duel qui les avait opposés en quarts de finale l’année passée.

Rafael Nadal at Roland-Garros in 2021

Rafael Nadal en est désormais à dix victoires de suite sans concéder le moindre set à Roland-Garros. L’Espagnol (N°3) a bien négocié son match contre Cameron Norrie sur le court Suzanne-Lenglen ce samedi au troisième tour du tournoi (6-3, 6-3, 6-3). La suite pour Nadal, ce sera un huitième de finale contre Jannik Sinner, qu’il avait déjà affronté en quarts de finale de Roland-Garros l’année dernière (7-6, 6-4, 6-1). Le troisième joueur mondial mène d’ailleurs 2-0 dans leurs confrontations, pour avoir aussi battu l’Italien à Rome début mai (7-5, 6-4).

Nadal se présentera contre Sinner en ayant emprunté une pente légèrement ascendante. De par le niveau de l’adversité, puisque Norrie (45e mondial), qui succédait à Alexei Popyrin et Richard Gasquet comme adversaire de l’Espagnol, sortait d’une excellente saison sur terre battue en préparation de Roland-Garros, en ayant atteint la finale à Estoril et à Lyon. Il avait aussi perdu à Barcelone contre Nadal, en quart de finale (6-1, 6-4).

Un Nadal propre dans tous les secteurs

Le taureau de Manacor a élevé tranquillement son niveau de jeu ce samedi, notamment quand il a été bousculé dans la deuxième manche. Parce qu’après un premier set tranquille pour l’Espagnol (quatre points perdus sur son service), Norrie a passé la vitesse supérieure. Il est parvenu à breaker deux fois Nadal, et a mené 3-1. Mais à chaque fois, le Majorquin lui a répondu dans la foulée et a fini par faire céder le Britannique dans ce bras de fer, empochant les cinq derniers jeux du set. Nadal a d’ailleurs bouclé la manche d’un incroyable passing de revers.

Excellent au filet (13/15) et derrière sa mise en jeu sur la rencontre, Nadal a rendu une copie propre (35 coups gagnants pour 29 fautes directes) contre le gaucher Norrie. C’est à un tout autre style qu’il sera confronté lundi avec Sinner. Avec une vraie interrogation : les deux premiers matchs ont-ils permis à l’Italien d’identifier des brèches dans le jeu de Nadal qui lui permettront de le bousculer davantage ? Une question à laquelle peu ont trouvé la réponse.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *