Miami, San Candido, Monaco : Jannik Sinner en 10 questions

A 20 ans, Jannik Sinner fait déjà partie des meilleurs joueurs du monde. Voici les réponses à 10 questions que vous pourriez vous poser à propos de ce prodige italien.

Sinner Roland Garros 2020

Vous pouvez suivre Jannik Sinner sur Instagram et Twitter.

Quand est né Jannik Sinner ?

Jannik Sinner est né le 16 août 2001 à San Candido, en Italie, non loin de la frontière avec l’Autriche.

Quelle taille fait-il ?

Il mesure 1,88 m pour 76 kg, selon le site officiel de l’ATP.

Pourquoi fait-il parler de lui lors du Masters 1000 de Miami 2021 ?

A seulement 19 ans, Jannik Sinner est en finale du Masters 1000 de Miami pour la première fois de sa carrière. A 19 ans et 7 mois, l’Italien est le plus jeune joueur à atteindre une finale en Masters 1000 depuis Rafael Nadal à Madrid en 2005. Il défiera Andrey Rublev ou Hubert Hurkacz en finale. 

Qui sont les entraîneurs de Sinner ?

Sinner est entraîné par Riccardo Piatti et Andrea Volpini. Il a rejoint à 13 ans l’académie de Piatti, située à Bordighera (Italie). Piatti a entraîné par le passé Novak Djokovic, Maria Sharapova, Milos Raonic ou encore Richard Gasquet.

Quel est le surnom de Sinner ?

Jannik Sinner est surnommé “The Fox” ou “Jan the Fox”, sans doute en référence à sa chevelure rousse.

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

The Fox is back #StarwingSports

Une publication partagée par StarWing Sports Management (@starwingsports) le

Combien de titres a t-il remportés ?

Sinner avait remporté à la surprise générale le Masters Next-Gen, réservé aux espoirs du tennis mondial, en 2019. Il a ajouté à son palmarès l’ATP 250 de Sofia pour terminer sa saison 2020, son premier titre sur le circuit majeur, puis le Great Ocean Road Open pour débuter 2021. Sinner compte également trois Challengers à son palmarès : Bergame, Lexington et Ortisei, trois 80 000 $.

Quelle est sa plus belle victoire ?

Jannik Sinner s’est révélé à l’US Open 2019, prenant un set à Stan Wawrinka après être sorti des qualifications. Il s’est, depuis, payé plusieurs top 20 à son palmarès : Gaël Monfils, alors 13e, à Anvers en 2019, puis quatre en 2020. David Goffin, alors 10e, à Rotterdam, Stefanos Tsitsipas, 6e mondial, au Masters 1000 de Rome, de nouveau le Belge Goffin, au premier tour de Roland-Garros 2020, et Alexander Zverev, en huitième de finale Porte d’Auteuil. Sinner a atteint les quarts de finale, son meilleur résultat en Grand Chelem, et a bousculé Rafael Nadal dans le match le plus tardif de l’histoire de Roland (fin de la rencontre à 1h26). Début 2021, sur son parcours gagnant au Great Ocean Road Open, il a ajouté Karen Kachanov, 20e, à sa collection.

Sinner a t-il exercé un autre sport ?

L’Italien était un excellent skieur jusqu’à ses 12 ans. Il a vécu dans une région réputée pour faire émerger de nombreux champions

“Ici, le premier sport est évidemment le ski, a t-il déclaré à l’ATP. J’étais deuxième italien, mais j’ai finalement décidé de privilégier le tennis parce que je m’amusais plus.”

Quelle équipe de football supporte t-il ?

Jannik Sinner est un grand fan de foot. Il supporte l’AC Milan. Avant son titre au Masters Next Gen de Milan, le jeune Italien est allé assister à un match des “Rossoneri” à San Siro. “Mon meilleur ami est supporter du Milan, alors nous avons regardé un peu de football ensemble et depuis, je suis fan du même club”, a t-il déclaré. En basket, il soutient les Houston Rockets.

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Looking forward to seeing this one 👀 Let’s go @houstonrockets 🏀 🚀 #WholeNewGame @nbaeurope @nba

Une publication partagée par Jannik Sinner (@janniksin) le

Sinner est-il actif sur les réseaux sociaux ?

L’Italien possède une importante communauté sur Instagram : 127 000 abonnés. Plus de 18 000 personnes le suivent sur Facebook. Il a 8 500 followers sur Twitter.

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Great practicing today with @domithiem can’t wait to get started at the French Open! 🇫🇷🎾

Une publication partagée par Jannik Sinner (@janniksin) le

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *