La solution de Bernard Giudicelli pour remplir les loges

Bernard Giudicelli a fait part mardi à Gaël Monfils de sa solution pour éviter que les loges se retrouvent de nouveau vides à l’avenir. La méthode sera testée dès 2021.

Ah, les loges vides… Peut-être davantage encore que le 12e sacre de Rafael Nadal dans ce tournoi de Roland-Garros dont il s’est approprié les clés depuis bien longtemps, il avait encore été beaucoup question la saison dernière de ces loges presque systématiquement désertées à l’heure du déjeuner ou en fin de journée. Cela donnait à voir des tribunes fortement clairsemées, notamment aux abords du court. Pas très respectueux pour les joueurs… Et très difficile à digérer pour les spectateurs beaucoup moins bien placés dans le stade et ayant payé leur place, à la différence des partenaires ou des célébrités invitées par les sponsors.

Roland-Garros, loges

Bernard Giudicelli, le premier, a fait les frais lors de la dernière édition du tournoi du courroux de ces spectateurs. Ces derniers n’étaient pas vraiment calmés par la possibilité, certains jours et à des heures très tardives ,de prendre place dans ces fameuses loges et de se prendre brièvement pour des VIP. La nuit les ramenait très vite à la réalité la plupart du temps. Le patron du tennis français a parfaitement reçu le message, au même titre que les plaintes, et il n’a pas tardé à réagir. Rien ne changera cette année, d’autant que la longue attente des fans de tennis, Covid-19 oblige (le tournoi a été reporté fin septembre), pourrait faire que ces loges soient exceptionnellement prises d’assaut du matin au soir. Mais dès 2021, une nouveau système sera mis en place.

Un SMS pour avertir qu’il n’y a plus personne dans les loges…

Une solution dont Giudicelli n’est pas peu fier et qu’il a révélée à Gaël Monfils mardi dernier lors d’un entretien mené sur Twitch par le numéro 1 français. « Il y aura une option qui permettra aux spectateurs munis de billets entrée générale d’avoir accès aux loges lorsqu’elles sont vides, a dévoilé le président de la FFT. Les personnes qui prennent cette option recevront un SMS lorsqu’ils seront dans le stade qui leur dira : ‘vous pouvez vous rendre sur le court Philippe-Chatrier, à telle loge, à telle tribune’. Ils auront alors la possibilité d’assister au match depuis la loge et au moment où les titulaires de la loge reviendront, ils repartiront sur les courts annexes… »

Le tout pour « quelques euros de plus », assure l’ancien homme fort de la Ligue de Corse, pas mécontent de son effet. « C’est cette idée de partager la disponibilité des loges lorsque les titulaires ne sont pas là ». Et pour ceux qui continueront de contester la présence de ces loges qui gâchent le spectacle et relèguent les vrais passionnés de tennis beaucoup plus haut dans les tribunes, Giudicelli tient à rappeler que ce sont ces loges qui, au même titre que les partenaires, constituent en grande partie les recettes de la Fédération française de tennis. En décidant de les partager, la FFT espère que la pilule passera mieux. Mais elle part de loin.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *