Djokovic disqualifié après avoir touché une juge de ligne

Novak Djokovic a été disqualifié dimanche après avoir lancé une balle (involontairement) sur une juge de ligne, restée au sol quelques instants. Le n°1 venait de se faire breaker à la fin du premier set de son huitième de finale face à Pablo Carreno Busta (5-6).

Novak Djokovic, US Open default

Coup de tonnerre à l’US Open. Le corps arbitral a prononcé la disqualification de Novak Djokovic, qui était jusqu’alors toujours invaincu en 2020. Si le Serbe a longtemps discuté au filet avec le juge arbitre du tournoi, le règlement a été appliqué à la lettre et décision a été prise de le disqualifier du tournoi pour avoir envoyé involontairement mais violemment la balle sur une juge de ligne. Il va également perdre les points et le prize money de cet US Open 2020 (et il recevra également une amende pour ce geste).

 

Une décision lourde de conséquence dans un tournoi plus qu’atypique et désormais privé de son triple vainqueur et tête de série n°1. Ce geste d’humeur, le Serbe l’a exécuté au moment où il venait de concéder le break à Pablo Carreno Busta, qui allait servir quelques instants plus tard pour le gain de la première manche à 6-5.

Il n’en fut rien. Cette balle, envoyée en fond de court, a en effet touché de plein fouet une juge de ligne, un moment à terre, comme incapable de respirer et obligée de retirer son masque pour y parvenir. Resté à son chevet, Djokovic ne pouvait ignorer ce qui l’attendait alors. Et tandis que la juge de ligne se relevait et quittait le court, le sort du Serbe, malgré une longue discussion au filet, était scellé par le juge arbitre.

Novak Djokovic shock default

Quelques minutes plus tôt, le n°1 mondial avait pourtant obtenu trois balles de set consécutives sur le service de Carreno Busta (il avait échoué de rien sur les deux premières). Au jeu suivant, après une vilaine chute, il faisait appel au soigneur pour une douleur à l’épaule gauche après une glissade. Avant d’être disqualifié quelques points plus tard sur ce geste d’humeur…

Comme John McEnroe, Carsten Arriens et Stefan Koubek

Une étrange suite d’événements pour une issue quasi unique. Seuls deux joueurs avant lui avaient déjà été disqualifiés en simple messieurs d’un tournoi du Grand Chelem dans l’ère Open – John McEnroe à l’Open d’Australie 1990, Carsten Arriens et Stefan Koubek à Roland-Garros 1995 et 2000.

Si le compteur de Novak Djokovic reste donc bloqué à 17 unités en Grand Chelem, le tableau s’ouvre en grand pour les participants encore en lice (Carreno Busta affrontera Goffin ou Shapovalov en quarts). il y aura d’ailleurs un vainqueur inédit dans cet US Open 2020 définitivement hors norme.

Les excuses du Djoker

Un peu plus tard dans la soirée, après avoir zappé la conférence de presse, Novak Djokovic a pris la parole sur Instagram pour s’excuser.

“Toute cette situation me rend vraiment triste. J’ai demandé des nouvelles de la juge de ligne et le tournoi m’a dit que Dieu merci, elle se sent bien. Je suis extrêmement désolé de lui avoir causé un tel stress. C’était vraiment involontaire. Tellement mal. Je ne divulgue pas son nom pour respecter sa vie privée. Quant à la disqualification, je dois travailler sur ma déception et transformer tout cela en une leçon pour mon évolution en tant que joueur et être humain. Je m’excuse auprès du tournoi et de tous ceux qui y sont associés pour mon comportement.”

View this post on Instagram

This whole situation has left me really sad and empty. I checked on the lines person and the tournament told me that thank God she is feeling ok. I‘m extremely sorry to have caused her such stress. So unintended. So wrong. I’m not disclosing her name to respect her privacy. As for the disqualification, I need to go back within and work on my disappointment and turn this all into a lesson for my growth and evolution as a player and human being. I apologize to the @usopen tournament and everyone associated for my behavior. I’m very grateful to my team and family for being my rock support, and my fans for always being there with me. Thank you and I’m so sorry. Cela ova situacija me čini zaista tužnim i praznim. Proverio sam kako se oseća linijski sudija, i prema informacijama koje sam dobio, oseća se dobro, hvala Bogu. Njeno ime ne mogu da otkrijem zbog očuvanja njene privatnosti. Jako mi je žao što sam joj naneo takav stres. Nije bilo namerno. Bilo je pogrešno. Želim da ovo neprijatno iskustvo, diskvalifikaciju sa turnira, pretvorim u važnu životnu lekciju, kako bih nastavio da rastem i razvijam se kao čovek, ali i teniser. Izvinjavam se organizatorima US Opena. Veoma sam zahvalan svom timu i porodici što mi pružaju snažnu podršku, kao i mojim navijačima jer su uvek uz mene. Hvala vam i žao mi je. Bio je ovo težak dan za sve.

A post shared by Novak Djokovic (@djokernole) on

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *