Osaka était trop forte pour Rogers

Imperturbable et impeccable du début à la fin, Naomi Osaka a pris le meilleur sur Shelby Rogers ce mardi (6-3, 6-4) en quart de finale de l’US Open. En demie, la joueuse japonaise sera opposée à Jennifer Brady.

Naomi Osaka

• US OPEN 2020, quart de finale, simple femmes
• Osaka bat Rogers, 6-3, 6-4

• L’info principale : Naomi Osaka s’est qualifiée pour les demies au terme d’un match parfaitement maîtrisé.
• A savoir aussi : La finale n’est plus très loin et la Japonaise monte en puissance…
• Pourquoi lire cet article : Parce que vous y découvrirez que Shelby Rogers n’était pas là par hasard.

La perspective d’un deuxième sacre à Flushing Meadows reste plus que jamais d’actualité pour Naomi Osaka. La Japonaise n’en est certes pas (encore ?) au point de soulever une nouvelle fois un trophée déjà brandi en 2018. Mais elle s’est qualifiée pour les demi-finales de l’US Open en dominant avec autorité une Shelby Rogers pourtant loin d’avoir été ridicule (6-3, 6-4). La prochaine adversaire de la 9e joueuse mondiale sera Jennifer Brady.

Cette fois, Osaka n’a rien laissé échapper

A l’instar de Tsvetana Pironkova, qui n’était plus apparue sur le circuit depuis juillet 2017 et qui affrontera Serena Williams mercredi, Shelby Rogers faisait figure d’invitée surprise des quarts de finale de cet US Open. Son carton d’invitation, l’Américaine – tombeuse notamment des têtes de série Elena Rybakina et Petra Kvitova – ne l’avait certainement pas volé. La 93e joueuse mondiale a d’ailleurs rendu une copie tout à fait honorable ce mardi, sur le court du stade Arthur-Ashe. Mais cela n’a pas suffi, car l’obstacle était de taille.

Lors des tours précédents, Naomi Osaka a parfois eu des absences, des passages à vide qui lui ont coûté un set par-ci (contre Misaki Doi), un autre par-là (face à Marta Kostyuk). Son quart de finale, la lauréate de l’US Open 2018 l’a en revanche parfaitement géré. Du début à la fin. Quasiment intraitable au service et agressive sur ses jeux de retour, la Japonaise a très souvent mis son adversaire en difficulté. Et comme elle n’a jamais laissé paraître de faille, Rogers n’a pas su trouver la solution pour inverser la tendance.

Brady, tout sauf un cadeau pour Osaka

Au final, la protégée de Wim Fissette a décroché un succès logique en deux sets et 1h20 de jeu (6-3, 6-4). Elle peut désormais se concentrer sur sa demi-finale, qui la verra affronter Jennifer Brady. Bluffante depuis le début du tournoi, la joueuse américaine – qui n’a toujours pas concédé le moindre set – reste sur une victoire expéditive contre Yuliya Putintseva (6-3, 6-2). Reste à savoir si, pour elle aussi, Osaka sera un obstacle trop difficile à franchir.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *