US Open : les spectateurs devront finalement être vaccinés

L’USTA, la fédération américaine, a annoncé vendredi que les spectateurs de l’US Open devraient finalement être vaccinés pour rentrer dans le stade. Ça n’est pas ce qui était prévu intialement.

Annoncé comme le premier Grand Chelem depuis presque deux ans à se dérouler dans des conditions quasiment normales, l’US Open a finalement subi une mesure restrictive inattendue, ce vendredi. L’USTA a effet annoncé que seuls les spectateurs vaccinés seraient autorisés à rentrer dans le stade à partir du début du tournoi, lundi prochain (les qualifications se déroulant elles à huis-clos cette semaine).

Ça n’est pas ce qui était prévu intialement. Mercredi dernier, lors d’une conférence de presse, Stacey Allaster, la directrice du tournoi, annonçait en effet qu’aucune justification de ce type ne serait demandée au public. “Nous faisons confiance aux New Yorkais – dont le taux de vaccination se situe autour de 70% – et à leur intelligence dans leur manière de gérer le virus”, avait déclaré l’ancienne présidente de la WTA.

Mais la Mairie de New York a finalement durci la règle en raison de l’évolution défavorable de la situation sanitaire ces derniers jours. Une mesure qui devrait logiquement entraîner de nombreuses annulations de billets et, par voie de conséquence, un manque à gagner pour la Fédération américaine. 

Les joueurs, eux, n’ont aucune obligation face à la vaccination. Des chiffres relatent qu’à peine la moitié d’entre eux seraient vaccinés, parmi lesquels Roger Federer et Rafael Nadal. Mais pas Stefanos Tsitsipas, qui s’est récemment déclaré réticent au vaccin tant que celui-ci ne serait pas obligatoire. Lors de sa conférence de presse vendredi, Novak Djokovic a, lui, réitéré ses propos en faveur d’une liberté individuelle totale face à la vaccination.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *