Zverev renverse Carreño Busta et jouera sa première finale de Majeur

Alexander Zverev a réalisé un impensable come-back pour s’imposer face à Pablo Carreño Busta en cinq sets (3-6, 2-6, 6-3, 6-4, 6-3), ce samedi, en demi-finale de l’US Open. Pour sa première finale en Grand Chelem, l’Allemand sera opposé à Dominic Thiem, tombeur de Daniil Medvedev.

Zverev vs Carreno Busta, US Open 2020

• US OPEN 2020, demi-finale, simple hommes
• Zverev bat Carreño Busta, 3-6, 2-6, 6-3, 6-4, 6-3

  • L’info principale : Alexander Zverev se qualifie pour sa première finale en Grand Chelem en revenant de deux sets à zéro pour s’imposer en cinq sets
  • A savoir aussi : L’Allemand n’est que le sixième joueur de l’histoire à remonter deux sets de retard dans le dernier carré de l’US Open
  • Pourquoi lire cet article : Vous apprendrez que Zverev n’a pas encore dompté tous ses démons qui causent son irrégularité

Tout semblait tendre vers le chaos pour l’Allemand. Mais l’inconstant et non moins talentueux Zverev est parvenu à renverser la situation, dans la nuit de vendredi à samedi, en demi-finale de l’US Open face à Pablo Carreño Busta, tête de série numéro 20. Mené deux sets à rien et totalement à côté de son jeu, « Sascha » Zverev a réalisé une remontée spectaculaire pour s’imposer en cinq sets (3-6, 2-6, 6-3, 6-4, 6-3) et se qualifier pour sa première finale en Grand Chelem. Il sera confronté à Dominic Thiem, vainqueur en trois sets de Daniil Medvedev.

De son propre aveu, Alexander Zverev avait affiché un niveau indigne d’un quart de finale de Majeur mardi dernier, face à Borna Coric (1-6, 7-6, 7-6, 6-3). Il est vrai que ce match, qui ne restera pas franchement dans les mémoires, sans atteindre les sommets d’ennui de son quart contre Coric, n’avait sans doute pas rassuré l’Allemand, défaillant au service et incapable de donner la pleine mesure de son talent. Son entame de demie a laissé transparaître davantage de détermination et de consistance. Mais cela n’a pas duré.

Le calvaire de Zverev dans le deuxième set

Car dès qu’un grain de sable est venu s’immiscer dans les rouages, la machine « Sascha » s’est grippée. Breaké à 2-1, le numéro 7 au classement ATP a progressivement perdu pied, commettant de trop nombreuses fautes directes (36 dans les deux premiers sets). Imperturbable métronome, Carreño Busta n’en demandait pas tant et a logiquement empoché la première manche. Le set suivant a ressemblé à un long chemin de croix pour le natif de Hambourg, breaké d’entrée et mené 5-0 avant un rapide mais vain sursaut.

Il a donc fallu attendre le troisième acte pour que le géant allemand (1m98) sorte de sa léthargie et se décide enfin à être plus entreprenant. «En étant mené deux sets à zéro, je ne pensais pas revenir», a avoué Zverev à la fin de son match. Moins de fautes directes, un service plus fiable (4 aces, 83% de points gagnés sur première balle, 0 double-faute) et un changement d’état d’esprit semble-t-il, malgré quelques moments d’égarements si caractéristiques de Zverev.

Après la tempête, l’éclaircie

Lancée dans son come-back, la tête de série numéro 5 a joué de plus en plus juste au fil des jeux. Variant ses frappes de balles et plus appliqué dans tous ses gestes, il a déstabilisé l’Espagnol petit à petit pour devenir le sixième joueur de l’histoire à remonter un déficit de deux manches à 0 en demi-finale de l’US Open. Alexander Zverev s’est appuyé sur sa principale arme, sa première balle (24 aces au total), pour breaker d’entrée de cinquième set et creuser un écart que le 27e joueur à l’ATP n’est jamais parvenu à combler.

Si l’Allemand continue à connaître tant de trous d’air, surtout en début de match, et à montrer une inconstance chronique débouchant parfois sur de l’inconsistance, la finale de cet US Open pourrait se transformer en douloureuse épreuve face à un Dominic Thiem extrêmement impressionnant sur le court. Encore une fois, pour Zverev, le déclic se jouera certainement dans la tête.

 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *