Berrettini au Final 4 après avoir balayé Popyrin

Face à Alexei Popyrin, qui ne fait pas le poids contre les joueurs majeurs de l’UTS, Matteo Berrettini s’est (presque) assuré une place dans le Final 4. Le numéro 8 mondial sera absent samedi prochain, pour le dernier match du tour principal.

Matteo Berrettini, UTS 2020

Matteo Berrettini est encore qualifié pour le Final 4 de l’Ultimate Tennis Showdown. L’Italien a terrassé Alexei Popyrin, quatre quarts-temps à zéro (14-12, 17-9, 19-10, 14-11). The Hammer n’aura pas à attendre avec anxiété les résultats de la dernière journée, qu’il devrait manquer en raison de son engagement au Thiem’s 7, organisé par l’entourage du numéro 3 mondial. Mais il est déjà certain que dimanche prochain, l’Italien se posera en candidat sérieux pour le titre de la première édition de l’UTS. Popyrin, lui, a confirmé son impuissance face aux poids lourds dans cet UTS.

Berrettini n’a pas eu à s’employer face à l’Australien. Il a fait ce qu’il savait faire : des coups droits puissants, agrémentés de quelques amorties après un bon premier service. L’Italien a remporté le premier quart-temps de cette manière, même s’il s’est fait peur. En menant de quatre points à une minute de la fin (12-8), The Hammer s’est relâché. Popyrin est revenu proche de lui (12-11), mais il n’a jamais recollé complètement. « J’ai cru trop tôt que le quart-temps était gagné ! », a-t-il avoué aux commentateurs de l’UTS, tout en concédant être « fatigué ». La veille, en clôture de la night session, Berrettini avait été défait à la mort subite par Stefanos Tsitsipas (3-2), alors qu’il avait mené deux manches à rien.

Son match contre Popyrin n’a pas été aussi épuisant, loin de là. Le numéro 8 mondial a foudroyé l’Australien de coups droits depuis le fond du court. Il a mené de quatre points à une minute de la fin du deuxième quart. Mais The Hammer ne s’est, cette fois-ci, pas relâché.

  • « Vous avez dit que vous étiez fatigué, mais ça ne se voit pas ! », lui a lancé Jenny Drummond, la co-commentatrice britannique de l’UTS.
  • « Attendez un peu, ça va devenir compliqué ! », leur a répondu l’Italien.

« Plus dur mentalement que physiquement »

Ils n’ont rien vu. Berrettini a déroulé dans la troisième manche pour s’assurer le gain du match. Il a fait la différence en transformant notamment une carte « coup gagnant multiplie les points par trois », grâce à un ace (10-2).

Popyrin a affiché, une fois de plus, ses lacunes face aux meilleurs joueurs de l’UTS. Alors qu’il n’a jamais battu un membre du Top 30 dans le circuit de l’ATP, The Sniper s’est toujours transformé en pistolet à eau lorsque la route s’est élevée à l’UTS : contre David Goffin (4-0), Stefanos Tsitsipas (3-1 après avoir été mené 3-0), Richard Gasquet (3-1 après avoir été mené 3-0), et ce dimanche face à Berrettini.

L’Italien, lui, est en grande forme. Il est assuré d’être troisième au classement après ce quatrième week-end de compétition à la Mouratoglou Tennis Academy.

« Le format est intense, c’est plus dur mentalement que physiquement, a-t-il soufflé sur le plateau télé de l’UTS. Tu ne peux jamais débrancher ton cerveau. »

Si mentalement, Berrettini tient le coup, le physique fonctionne lui aussi parfaitement.

Découvrez l’UTS, la nouvelle compétition qui révolutionne le tennis

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *