Dominic Thiem sort vainqueur d’un choc à la hauteur des promesses contre Berrettini

Dans un choc entre deux membres du Top 10, Dominic Thiem s’est défait de Matteo Berrettini, sur un point décisif, dans le quatrième quart-temps (3-1). L’Autrichien, qui a remporté ses trois rencontres contre le Top 10 mondial, est époustouflant. Il n’a pourtant joué que deux week-end à l’UTS.

Dominic Thiem, UTS 2020

Dominic Thiem ne s’arrête plus. Il est d’ailleurs inarrêtable. Le numéro 3 mondial s’est défait de Matteo Berrettini, 8e à l’ATP, sur un point décisif au quatrième quart-temps (11-14, 17-11, 18-13, 13-12). Domi avait perdu le premier quart-temps et a remporté les trois suivants. Après avoir remporté son match de la veille contre un autre membre du Top 10, David Goffin, Thiem enchaîne avec une troisième victoire de rang dans l’Ultimate Showdown Tennis et grimpe dans le Top 4, synonyme de qualification virtuelle pour le Final Four. Du grand spectacle pour son deuxième week-end dans la compétition.

Le choc de cette sixième journée a tenu toutes ses promesses. Thiem et Berrettini, le leader de l’UTS, se sont envoyés de lourdes balles depuis le fond du court. Un duel intense. Etouffant. Pourtant, l’Italien semblait supérieur dans le premier quart-temps. En enchaînant les premiers services lourds, il concluait de nombreux points en trois échanges. Thiem n’a jamais mené.

Mais l’Autrichien s’est repris dès le deuxième quart-temps. Tout s’est très vite enchaîné. Plus libéré dans son jeu, « Domi » a multiplié les coups droits gagnants qui mordait les lignes. Son père et entraîneur, Wolfgang Thiem, a même demandé un temps-mort, que Dominic a refusé ! Dans la foulée, il plaçait un ace salvateur (8-6). Thiem a fait la différence dans ce quart-temps en concrétisant sa carte UTS « coup gagnant vaut trois points » sur deux échanges consécutifs. Une fois sur un ace, puis sur un lob (16-10).

Thiem : « Je n’ai jamais aussi bien joué ! »

Wolfgang Thiem a ensuite joué un rôle important dans la victoire de son fils. Lors du troisième quart-temps, l’Autrichien a intimé l’ordre à son poulain, lors d’un temps-mort, d’« utiliser la carte multipliant les points par trois en cas de coup gagnant » et de “monter au filet.” Des consignes appliquées à la lettre, et avec succès. Plus tard, l’Italien a concrétisé deux cartes UTS « coup gagnant vaut trois points », grâce à deux aces ! Mais cela n’a pas suffi, Thiem ayant trop d’avance.

« C’est vraiment 10 minutes de tension à chaque fois, soufflait l’Autrichien aux commentateurs. On ne sait jamais ce qui va se passer. Mais je crois que je n’ai jamais aussi bien joué ici ! »

Il est ensuite aller chercher le match au bout du bout. Le stakhanoviste ne s’est jamais épuisé, même s’il s’était entraîné deux heures (intenses) avant le match. Thiem a enchaîné les coups puissants, alors que The Hammer résistait, et prenait même l’avantage après un revers qui déposait son adversaire (8-9). Tout s’est joué sur un point décisif. Thiem a placé un revers à une main venu d’ailleurs, sur lequel Berrettini n’a pas bougé.

« Ça m’a bien fait transpirer, avouait Thiem après le match. Sur cette rencontre, le coaching a été très important. Grâce à ce format, l’atmosphère est splendide. »

L’Autrichien remportait son troisième match de suite, après celui de la veille, contre David Goffin (3-1), un autre membre du Top 10 mondial. Il fait tomber Berrettini, le leader de l’UTS, qui semblait intouchable.

Découvrez l’UTS, la nouvelle compétition qui révolutionne le tennis

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *