“Il manquait cette rage à Auger-Aliassime, elle arrive” : L’Œil du Coach #14

Patrick Mouratoglou apprécie le changement d’état d’esprit, plus conquérant, de Félix Auger-Aliassime sur le court. Il voit en lui un futur vainqueur de Grand Chelem.

7 septembre 2020

Félix Auger-Aliassime s’est qualifié pour la première fois en huitièmes de finale d’un tournoi du Grand Chelem à New York. Le Canadien, 20 ans, après avoir battu en trois sets Andy Murray au deuxième tour, n’a laissé aucune chance samedi à Corentin Moutet (6-1, 6-0, 6-4).

Patrick Mouratoglou, qui a un œil sur ce petit prodige depuis ses 14 ans, a tout de suite décelé son potentiel. « Il a un très gros service, un très bon coup droit, un revers un peu moins puissant mais très solide, détaille l’entraîneur français. Il vient à la volée pour conclure le point. Il fait tout, il est très complet. Il a un jeu moderne. Son potentiel est énorme. »

« Auger-Aliassime montre de plus en plus à quel point il en veut »

Mais, surtout, Mouratoglou pense que le protégé de Guillaume Marx et Frédéric Fontang a passé un cap récemment dans sa rage de vaincre sur le terrain. « Il ne montrait pas ce sentiment de vie ou de mort sur le court à l’image d’un Medvedev ou d’un Tsitsipas, explique le coach de Serena Williams. Je trouvais qu’il essayait de tout faire à la perfection, comme un bon étudiant. Mais j’avais l’impression qu’il lui manquait encore cette rage. »

« Et plus je le vois, plus je trouve que cette rage est en train d’arriver. A l’UTS, il m’avait surpris en argumentant avec beaucoup d’autorité durant son match contre Zverev. Il montre de plus en plus à quel point il en veut. En conférence de presse, il a dit :

« Je suis ici pour m’imposer. En dehors du court, je suis quelqu’un de plutôt sympa mais quand je pénètre sur le terrain, c’est le meilleur joueur qui l’emporte. Il n’y a qu’un seul survivant. Il faut cet instinct animal, de tueur. »

Et c’est exactement ce qui, pour moi, manquait chez lui. Cette dimension, si importante, commence à transparaître chez lui. Elle a toujours été là mais ce n’était pas vraiment évident avant. »

 

Felix Auger-Aliassime

Comme beaucoup d’observateurs, Patrick Mouratoglou voit en Félix Auger-Aliassime une grande promesse d’avenir. Un joueur capable de remporter un jour les plus grands tournois. « Plus le temps passe, plus il donne l’impression d’être là pour gagner, confirme Mouratoglou. Il pourrait être un futur vainqueur de Grand Chelem. »

 

CREDITS
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *