Grigor Dimitrov : « Rester seul a été salutaire »

Grigor Dimitrov a parlé des raisons pour lesquelles il a révélé être atteint du coronavirus, de ce qu’il ressent en ce moment, de pourquoi il a tant apprécié UTS, et de la façon dont la Covid-19 a changé sa vision de la vie.

6 août 2020

Grigor Dimitrov a été contrôlé positif au Covid-19 après avoir participé à l’Adria Tour à Zadar avec notamment Novak Djokovic. Le Bulgare a annoncé la nouvelle sur son compte Instagram après être rentré chez lui à Monaco.

« J’imagine ces personnes qui ont été en contact avec moi. Un enfant, une famille qui ne peut pas se le permettre. Tu fais quoi ? Je ne peux pas avoir ce genre de responsabilité au-dessus de ma tête pour le restant de mes jours.

Il fallait que le fasse avoir pour que les gens pour qu’ils puissent prendre les bonnes précautions tout de suite. Honnêtement, si j’avais su que j’avais transmis le virus à quelqu’un, je lui aurais proposé mon aide.

Oui, nous sommes des athlètes de haut niveau, mais nous sommes comme tout le monde. Le virus a été dur pour moi. Je suis resté à la maison pendant environ un mois. Je ne respirais pas bien. Je ne me sentais pas bien, je me sentais fatigué, j’avais tous les symptômes, je n’avais pas de goût, pas d’odorat, tout ce que vous pouvez penser. Ce n’était pas drôle.

Grigor Dimitrov at UTS2, July 2020

« Je suis reconnaissant d’avoir passé ce temps seul »

Si je peux raconter ce que j’ai vécu, je le ferais. J’ai toujours été une personne transparente, très ouverte et honnête. Je ne joue pas un rôle.

Si j’ai appris une chose, c’est que dans ces moments-là, tu te tournes vers des personnes qui te gardent en vie. Les personnes sur qui tu peux compter. Rester seul a été salutaire. Je suis en fait assez reconnaissant d’avoir eu ce temps seul. Ce n’était pas facile, personne n’aime passer trois semaines seul.

J’ai toujours été une personne très reconnaissante, ces derniers temps encore plus, pour tous les jours où je peux sortir. Je n’ai jamais mené une vie aussi simple, aussi tranquille. En tant qu’athlète de haut niveau, j’ai toujours tout fait pour être en bonne forme physique. Ces derniers jours, j’ai l’impression d’avoir fait de grands progrès.

« Je ne compte pas sur les miracles en ce moment »

Il n’y a eu que quelques jours où je ne me suis pas senti bien, dans le sens où j’avais peu d’énergie. J’ai dû calmer un tout petit peu mes entraînements. c’est un processus. Rien n’arrive en une nuit. Je ne m’attends pas à des miracles dans l’immédiat. Je veux juste faire les choses bien et petit à petit. ça a été un plaisir d’être sur le court, de jouer. De profiter de ce que j’aime faire. Et c’est la compétition.

Et encore une fois, si je peux aider le grand public, les fans, le tennis, et si cela me convient, je serai toujours là pour aider, parce que je sais ce que je peux apporter. »

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *