La réputation de Djokovic est-elle entachée par l’Adria Tour ?

Match Points est un talk show de Tennis Majors, animé par Josh Cohen. Dans cet extrait du dernier épisode, ses invités débattent de l’influence négative de l’Adria Tour sur la réputation de Novak Djokovic.

2 juillet 2020

Dans cet extrait du nouvel épisode de Match Points, disponible en intégralité en anglais, les chroniqueurs de l’émission se penchent sur l’image de Novak Djokovic au sortir du fiasco de l’Adria Tour.

Marion Bartoli (vainqueure de Wimbledon en 2003 et ancienne numéro 7 mondiale), Noah Rubin (créateur de Behind the Racquet) et Ben Rothenberg (journaliste pour le New York Times) se demandent si la réputation de Djokovic en sort diminuée. Plusieurs joueurs sont repartis de l’événement en étant contaminés au Covid-19, y compris le numéro 1 mondial, lui aussi testé positif.

Nenad Zimonjic, Alexander Zverev, Dominic Thiem and Novak Djokovic, Adria Tour 2020

Rubin a assuré que ses interactions personnelles avec Djokovic s’étaient toujours bien passées. Mais en tant que numéro 1 mondial, il doit faire preuve d’un plus grand sens des responsabilités.

« Il doit comprendre à quel point il a du pouvoir, a indiqué le 225e joueur mondial. Pour quelqu’un avec tant d’influence, ça va de pair avec une certaine responsabilité. »

« C’est la santé des gens qui est en jeu »

Rothenberg estime que ce qu’il s’est passé pendant l’Adria Tour doit être pris particulièrement au sérieux.

« Je ne veux pas verser dans l’excès, mais cela aurait pu tuer des gens. Nous ne savons pas si d’autres spectateurs présents à l’Adria Tour ont contracté la maladie. Nous ne savons pas si tout le monde va survivre à ça, si tout le monde ira bien. C’est la santé des gens qui est en jeu. Et ça vient d’une sorte d’arrogance des organisateurs, dont Novak fait partie. Une nouvelle fois, c’est une affaire très sérieuse. »

Mais Rothenberg assure qu’il n’a rien de personnel contre Djokovic ou l’Adria Tour en lui-même.

« Je n’ai eu quasiment que de supers échanges avec Novak, du temps où je le suivais sur le circuit, pendant les conférences de presse, quand je le croisais dans les couloirs. C’est quelqu’un de très bienveillant,  c’est quelqu’un de très chaleureux, c’est quelqu’un de bien intentionné. Mais il n’y a pas que les intentions qui comptent dans ce monde. Les résultats et les conséquences comptent aussi, et il y a certainement eu des conséquences assez terribles de par ses décisions, et plus largement celles de l’Adria Tour au cours des dernières semaines. »

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *