Les tests de Seb #11 : La Tecnifibre T-Fight 305

Dans ce 11e épisode des “Tests de Seb”, Seb Proisy passe les Tecnifibre T-Fight 300 et 305 au crible et vous en révèle leurs secrets.

12 octobre 2021

Pour la première fois dans « Les tests de Seb », la marque française Tecnifibre est à l’honneur. Elle a été créée en 1978 par Thierry Maissant et s’est lancée dans la création de raquettes de tennis en 2004 avec la T-Fight et la T-Flash. C’est justement le premier modèle cité que Sébastien Proisy a testé pour Tennis Majors.

La T-Fight compte sept modèles, mais le test se concentre sur deux d’entre eux, la T-Fight 300 et la T-Fight 305. Cette dernière est notamment utilisée actuellement par le numéro deux mondial Daniil Medvedev, qui a remporté l’US Open 2021 avec ce modèle, et par le joueur français Jérémy Chardy. 

Daniil Medvedev at the 2021 BNP Paribas Open at Indian Wells Tennis Garden in Indian Wells, California
October 09, 2021- Daniil Medvedev (© Charles Baus/Cal Sport Media)

Deux plans de cordage différents 

Ces deux raquettes, qui sont les plus populaires de la marque Tecnifibre, ont la même largeur et la même taille. Elle se différencient par leur plan de cordage. La T-Fight 300 utilise un plan de cordage de 16/19 alors que la T-Fight 305 opte pour un plan de cordage de 18/19. Si on compare les raquettes Tecnifibre à celle d’autres marques, elles ont plus d’espaces entre les cordes.

Grâce à cela, le potentiel de lift est supérieur. En revanche, le risque de casser son cordage est également supérieur. La T-Fight 300, avec son plan de cordage de 16/19, va permettre à son utilisateur d’avoir un plus grand potentiel de lift qu’avec la T-Fight 305. Cette dernière, qui utilise un plan de cordage de 18/19 contrairement au plus classique 18/20 d’autres marques, va permettre au joueur d’avoir un point de contact plus ouvert. 

La T-Fight, une raquette polyvalente 

Pour notre expert Seb Proisy, si la T-Fight 300 a bien un potentiel de lift supérieur, elle ne conviendrait pas à un joueur qui met beaucoup d’effet dans la balle, sauf si les cordes sont épaisses et donc plus résistantes. Les T-Fight 300 et 305 sont deux raquettes polyvalentes qui conviennent aussi bien à des joueurs qui aiment lifter (mais pas trop) ou à des joueurs qui jouent à plat.

Il faut également savoir que comme sur toute raquette, il est possible de l’alourdir en fonction de vos besoin. Mais le capuchon du manche ne s’ouvre pas et si vous souhaitez ajouter du poids à cet endroit, « il faudra être inventif ou trouver un moyen d’ouvrir ce fameux capuchon » explique notre expert Seb Proisy.

CREDITS
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *