Gauff bute sur l’expérience de Kerber, qui fera face à Muchova en quarts

Cori Gauff (N°20) s’est inclinée contre Angelique Kerber (N°25), victorieuse de Wimbledon en 2018, en huitième de finale du tournoi londonien ce lundi (6-4, 6-4). L’Allemande aura pour adversaire Karolina Muchova (N°19) en quart de finale.

Cori Gauff at Wimbledon in 2021

Deux participations à Wimbledon pour Cori Gauff, et deux éliminations en huitièmes de finale. L’Américaine (N°20), qui n’avait pas encore perdu un set dans le tournoi, est tombée sur un os lundi en la personne d’Angelique Kerber (N°25), victorieuse au All England Club en 2018 et qui n’avait plus disputé un quart de finale en Grand Chelem depuis. L’Allemande s’est imposée en deux sets (6-4, 6-4) et affrontera au tour suivant Karolina Muchova (N°19), en quarts de finale comme en 2019 grâce à son succès sur Paula Badosa (7-6, 6-4).

Impériale lors des deux trois premiers tours, sans avoir affronté toutefois de joueuse du Top 100, Gauff n’a jamais trouvé la faille dans le jeu de gauchère de Kerber. Elle s’est fait passer à de nombreuses reprises par son adversaire et n’a ainsi converti que 10 de ses 19 montées au filet. Un ratio insuffisant pour l’Américaine, qui a peiné aussi à s’appuyer sur sa première balle pour gratter des points faciles (57% de points gagnés dans cette configuration).

Kerber s’est appliquée à jouer sur ses forces, passant 70% de première balle et brillant en fond de court. Elle s’est aussi montrée opportuniste, avec quatre balles de break converties sur cinq obtenues, quand elle a sauvé quatre des six qu’elle a concédées. Des petits détails qui font beaucoup dans un match où Gauff n’aura mené qu’une fois dans un set, à 1-0 dans la deuxième manche. C’est toute la différence entre une joueuse de 33 ans et une autre qui n’était pas née quand son adversaire a débuté sur le circuit professionnel.

Muchova déjà demi-finaliste à l’Open d’Australie cette saison

Qualifiée pour les quarts de finale de Wimbledon pour la cinquième fois de sa carrière, Kerber devra se méfier de Muchova, outsider qui confirme son statut tour après tour. La Tchèque, qui a perdu dans ses confrontations avec l’Allemande, en 2019 et sur dur, était pourtant bien mal embarquée dans son match contre Badosa. Elle était menée 5-2 dans la première manche avant de débreaker l’Espagnole, qui a aussi obtenu une balle de set non convertie au cours du jeu décisif.

Karolina Muchova at Wimbledon in 2021
Karolina Muchova at Wimbledon in 2021 © AI / REUTERS / PANORAMIC

Une fois ce tournant du match passé, Muchova a pris l’ascendant dans la rencontre et a parfaitement maîtrisé la seconde manche, sans réellement se faire peur. Elle a bouclé l’affaire en 1h33′, profitant en partie des 30 fautes directes (pour seulement 16 coups gagnants) de Badosa, coutumière du fait. Déjà demi-finaliste à l’Open d’Australie cette saison, Muchova s’installe parmi les joueuses qui comptent sur le circuit.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *