Du public, mais pas de privilèges pour les vaccinés ni de Hawk-Eye Live : Ce que Wimbledon a dévoilé de son édition 2021

Wimbledon a dévoilé les contours de son édition 2021 lors d’une conférence de presse organisée ce mardi. Les organisateurs ont ainsi assuré qu’ils comptaient accueillir du public, selon une jauge minimale de 25%, mais ont précisé qu’ils ne pourront pas accorder de libertés supplémentaires aux joueuses et joueurs déjà vaccinés, contrairement à ce que certains souhaitent sur le circuit.

27 avril 2021
Wimbledon Court 1, 2019

Après avoir été contraint d’annuler son édition 2020, Wimbledon a tenu sa traditionnelle conférence de presse de printemps ce mardi, formulant le voeu d’organiser le “meilleur Wimbledon possible”. Voici ce que nous avons retenu, à pile deux mois de l’ouverture du tournoi 2021, qui se tiendra du 28 juin au 11 juillet.

1- Une jauge de spectateurs fixée à 25% ?

Conditionné par les règles actuellement établies au Royaume-Uni pour lutter contre la pandémie de Covid-19, Wimbledon espère pouvoir ouvrir son enceinte à 25% de sa capacité habituelle en 2021, au minimum. Avec une affluence maximale de 42 000 personnes, d’après le site officiel du tournoi, ça signifierait que 10 500 spectateurs seraient autorisés à pénétrer le prestigieux All England Club chaque jour. Cependant, son directeur Sally Bolton a indiqué qu’il y avait l’espoir d’accueillir davantage de public, dans la mesure du possible.

“Nous travaillons actuellement sur une jauge fixée autour de 25%, en accord avec les recommandations de la Sports Grounds Safety Authority. Mais nous resterons flexibles dans l’attente des résultats du Event Research Programme mené par le gouvernement (une étude qui a pour but d’évaluer le risque pour la population d’assister à des événements sportifs ou culturels et de chercher comment les minimiser, ndlr) et de clarifier la possibilité d’un assouplissement des restrictions après le 21 juin.”

“Nous espérons vraiment que la barre des 25% soit un seuil minimal à partir duquel nous pouvons travailler. Nous voulons absolument permettre à autant de spectateurs que possible d’assister en sécurité à Wimbledon cette année. Au coeur de notre réflexion il y a l’envie de créer le mélange de spectateurs pour lequel Wimbledon est réputé, tout en travaillant d’arrache-pied pour préserver la santé financière de Wimbledon, y compris la somme que nous allouons au profit du tennis britannique.”

Bolton a précisé qu’il était trop tôt pour savoir si les spectateurs devront porter des masques sur le Centre Court, en particulier quand le toit est fermé, mais pense qu’ils pourront autoriser les gens à se rassembler sur la fameuse Henman Hill, tout en respectant les règles de distanciation sociale. Wimbledon examine aussi la possibilité que les spectateurs doivent être vaccinés contre le Covid-19 pour se rendre au stade.

Wimbledon crowd

“Nous attendons les résultats du Event Research Programme et la certification du gouvernement pour obtenir le statut COVID avant de prendre une décision sur une possible obligation de présenter une preuve de vaccins ou de tests négatifs pour les spectateurs assistant à Wimbledon. Mais nous soutenons les discussions en cours du gouvernement sur ce sujet.”

2- Pas de libertés supplémentaires pour les joueurs vaccinés

En raison d’un plan sanitaire strict édicté par Wimbledon avec les autorités britanniques pour permettre aux joueurs d’entrer dans le pays, aucune liberté supplémentaire ne sera accordée aux joueurs ayant bénéficié des deux doses du vaccin contre la Covid-19.

Contrairement à certains tournois WTA et ATP, rien ne sera mis en place pour permettre aux joueurs de se faire vacciner, avant ou pendant le tournoi.

“Le programme de vaccination est contrôlé par le gouvernement britannique, nous ne pouvons rien faire de ce côté-là”, a certifié Bolton.

Les joueurs seront autorisés à être accompagnés par trois personnes de leur entourage maximum. Mais Wimbledon a indiqué qu’il n’y aurait pas tant de place dans les hôtels pour les joueurs et les joueurs, et ne s’attend pas à ce que chaque participant amène trois accompagnants.

3- Le prize-money, ça dépendra de la billetterie

En raison de l’incertitude quant au nombre de spectateurs qui seront autorisés sur le site chaque jour, Wimbledon ne peut pas encore dévoiler le montant du prize-money qu’il pourra offrir. Le tournoi devrait donner plus de détails à ce sujet en juin.

Wimbledon se trouve néanmoins dans une meilleure santé financière que beaucoup de tournois du Grand Chelem, grâce à l’assurance pour prévenir une éventuelle pandémie à laquelle les organisateurs avaient souscrit bien avant l’annulation de l’édition 2020. Ian Hewitt, le président du All England Club, a indiqué avoir reçu le montant total de l’assurance, soit 180 millions de livres (environ 207 millions d’euros), dont 36 ont été reversés à la British Lawn Tennis Association, la Fédération britannique de tennis, au titre du “surplus” versé annuellement par Wimbledon.

4- Le premier dimanche sans match, une tradition qui prendra fin en 2022

La tradition du premier dimanche de Wimbledon sans match est l’une des curiosités qui donne son côté si particulier au tournoi londonien, depuis sa première édition. Mais c’est la dernière année que ce repos total sera observé.

“Grâce à l’amélioration de la technologie des courts sur gazon et de leur entretien ces cinq dernières années, nous sommes confiants sur notre capacité à préserver les courts, plus particulièrement le Centre Court, sans un jour complet de repos”, a expliqué Hewitt.

“Ça nous donne l’opportunité, à une époque cruciale, d’améliorer l’accessibilité de Wimbledon, d’atteindre plus de spectateurs, et de favoriser la promotion du tennis, à la fois au Royaume-Uni et dans le monde. Ça assurera aussi davantage d’équité pour les joueurs par rapport au programme du tournoi et nous permettra de créer une atmosphère différente sur ce ‘Middle Sunday’, en se focalisant sur la communauté locale. Pouvoir débuter cette nouvelle tradition en même temps que nous célébrerons l’histoire du Centre Court en 2022, c’est quelque chose que nous attention avec une grande impatience.”

Cette décision agrandira les revenus du Club et en fera un tournoi de 14 jours, comme l’US Open et l’Open d’Australie. Roland-Garros est le seul des événements du Grand Chelem à se disputer sur 15 jours. Cela signifie aussi la fin du “Manic Monday”, ce jour où tous les huitièmes de finale, masculins et féminins, sont habituellement joués.

Les plans pour agrandir l’ancien parcours de golf, de l’autre côté de la route, avancent bien, comme l’affirme Wimbledon, qui prévoit d’y organiser les qualifications à compter de 2028. En l’état, elles se disputent au sein du voisin Roehampton Club.

5- Pas de Hawk-Eye Live en 2021

Si tous les courts principaux en 2021 utiliseront le système classique de challenges avec le Hawk-Eye, les juges de ligne garderont leur place à Wimbledon. De nombreux Masters 1000 ont pourtant basculé sur le Hawk-Eye Live, un système d’arbitrage entièrement électronique.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *