AELTC : Histoire, signification, rôle, tout savoir sur l’organisateur de Wimbledon

La société All England Lawn Tennis Club est l’organisateur du tournoi de Wimbledon. Voici les informations utiles pour mieux la connaître.

Ball boys covering Wimbledon Centre court

Que signifie AELTC ?

AELTC est l’acronyme de All England Lawn Tennis Club Ltd.

Quel est le rôle de l’AELTC ?

L’AELTC est l’organisatrice du tournoi de Wimbledon.

Au début, l’AELTC n’était qu’un club de tennis. C’est aujourd’hui encore un club. Mais sa forme juridique a évolué sous la forme d’une société, qui possède une filiale dédiée à l’organisation de Wimbledon. L’AELTC est donc, en plus du nom du club, le nom de la compagnie qui gère l’organisation de Wimbledon.

Comme expliqué sur le site de Wimbledon :

“L’AELTC est une filiale à 100% de The All England Lawn Tennis & Croquet Club Limited (“le Club”) et, le 1er août 2011, elle a acquis tous les actifs et les projets du Club qui ont à voir avec l’organisation de Wimbledon”.

L’AELTC est indépendante de la Lawn Tennis Association, la fédération britannique de tennis. Ainsi, contrairement à la Fédération française de tennis pour Roland-Garros par exemple, la fédération britannique de tennis n’organise pas Wimbledon. C’est l’AELTC.

Le site de Wimbledon en 2003 avant que les deux principaux courts ne soient couverts
Le site de Wimbledon en 2003 avant que les deux principaux courts ne soient couverts

Où se trouve l’AELTC ?

Le All England Lawn Tennis Club est situé à Church Road, Wimbledon, LONDRES, SW19 5AE. C’est pour cela que SW19 est souvent utilisé comme périphrase pour évoquer Wimbledon.

https://goo.gl/maps/Rayr8BeihyHFQUq47

Comment contacter l’AELTC ?

Vous pouvez contacter le All England Lawn Tennis Club comme suit :

Par téléphone : +44 (0)20 8944 1066
Email : [email protected]
Web : via le formulaire de contact sur le site web de Wimbledon.

En particulier, pour les questions de billetterie, vous pouvez contacter l’AELTC au + 44 (0)20 8971 2473.

Depuis quand l’AELTC existe-t-elle ?

Le club a été fondé le 23 juillet 1868 sous le nom de “All England Croquet Club”. Son nom a ensuite été modifié en 1899 pour devenir The All England Lawn Tennis and Croquet Club, en raison de l’augmentation de la pratique du tennis. La pratique du criquet a ensuite petit à petit disparue, mais le mot est resté dans le nom. Le 1er août 2011, le club a été transformé en société à responsabilité limitée par garantie, afin que les activités du club et celles du tournoi de Wimbledon puissent être menées séparément.

Qui est le président de l’AELTC ?

Depuis décembre 2019, Ian Hewitt, est le nouveau président du All England Lawn Tennis Club. À 71 ans, ce Britannique est un avocat et auteur à la retraite. Il a succédé à Philip Brook, qui avait pris ses fonctions en décembre 2010, conformément à la tradition de l’AELTC selon laquelle personne ne doit être président pendant plus de dix ans.

L'ancien président de l'AETLC Philip Brook et les champions de Wimbledon en simples masculin et féminin en 2013
L’ancien président de l’AELTC Philip Brook et les champions de Wimbledon en simples masculin et féminin en 2013.

De qui est composé le conseil d’administration de l’AELTC ?

Le conseil d’administration est composé de :

I.L. Hewitt (président), Mme S.J. Ambrose, R.A Baker, The Lord O’Donnell GCB KCB, K.J Havelock, l’ancien joueur anglais Tim H. Henman O.B.E., Mme A.W.L. Innes, S.A. Jones L.V.O, R.T. Stoakes, A.J.K. Tatum, Mlle D A Jevans CBE et The Hon H B Weatherill.

Est souvent mis en avant quand on évoque les vainqueurs de Wimbledon le fait qu’ils se voient offrir l’adhésion au club de Wimbledon. Mais cela n’a rien à voir avec l’AELTC en tant que société organisatrice de Wimbledon.

Comment l’AELTC fait-elle face à la crise du Covid-19 ?

Dans un communiqué publié le mercredi 1er avril, l’AELTC a annoncé l’annulation de l’édition 2020 du tournoi de Wimbledon. C’est la première fois qu’une édition est annulée depuis la Seconde Guerre mondiale.

“En considérant que les mesures prises par le gouvernement se poursuiveront pendant de nombreux mois, nous avons estimé que nous devons agir de manière responsable pour protéger le grand nombre de personnes nécessaires à la préparation de Wimbledon contre les risques, et nous avons également estimé que les personnes, les ressources et les services indispensables à l’organisation du tournoi ne seraient pas disponibles à un moment quelconque cet été, excluant ainsi un report”.

Dans un premier temps, l’AELTC avait envisagé la possibilité d’organiser le tournoi à huis-clos. Mais cette option a été rapidement abandonnée, compte tenu du nombre de personnes qui auraient été nécessaires sur le site pour le bon fonctionnement du tournoi (personnel administratif, ramasseurs de balles, personnel d’entretien, médias, sécurité, etc.)

Ian Hewitt, le président de l’AELTC, a notamment expliqué :

“C’est une décision que nous n’avons pas prise à la légère, et nous l’avons fait dans le plus grand respect de la santé publique et de la sécurité de tous ceux qui font ensemble de Wimbledon une réalité. Après un examen approfondi et détaillé de tous les scénarios, nous pensons que la décision d’annuler le tournoi cette année est à la mesure de la crise mondiale que nous traversons. Et que nous devons plutôt nous concentrer sur la manière dont nous pouvons utiliser les nombreuses ressources de Wimbledon pour aider les membres de nos communautés locales et au-delà”.

Une telle décision a sans doute été plus facile à prendre pour les organisateurs grâce à la clause de santé publique qu’ils avaient ajouté à leur contrat d’assurance suite à l’épidémie de SRAS de 2003. Cette police d’assurance permettra à l’AELTC de percevoir environ 141 millions de dollars, selon le Times. Cette somme ne compensera pas les quelque 280 millions de dollars de recettes que le tournoi amassent habituellement chaque année. Mais elle permettra de faire face à beaucoup de dépenses.

L’AELTC a récemment publié une vidéo intitulée “We cheer for them” (“nous sommes derrière eux”), soutenant les personnes qui luttent contre le coronavirus. L’histoire est narrée par Roger Federer, qui s’est par ailleurs dit dévasté par l’annulation de son tournoi favori.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *