le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Kyrgios : “Je n’étais pas censé devenir ce que je suis aujourd’hui”

Interrogé sur son enfance en conférence de presse, Nick Kyrgios a expliqué que rien ne le prédestinait à finir en finale de Wimbledon.

Nick Kyrgios, enfant puis à Wimbledon 2022 Nick Kyrgios, enfant puis à Wimbledon 2022 – ©nillkyrgios (à gauche), © AI / Reuters / Panoramic (à droite)

Un peu potelé et asthmatique durant son enfance en Australie, rien ne prédestinait que Nick Kyrgios réaliserait de grandes choses dans le monde du tennis professionnel. Et pourtant, bien des années plus tard, voilà le gamin de Canberra en finale d’un tournoi du Grand Chelem, Wimbledon, pour la première fois de sa carrière. À 27 ans, le 40e joueur mondial n’est plus qu’à une victoire d’un immense exploit.

Pour célébrer sa qualification pour sa première finale de Grand Chelem, Nick Kyrgios a publié une photo de lui enfant sur Instagram où on peut le voir en léger surpoids, raquette à la main, puis une deuxième photo où on voit l’Australien cette année sur les courts de Wimbledon, comme pour mesurer tout le chemin parcouru. 

Interrogé à propos de ce fameux post Instagram par les journalistes ce vendredi lors d’une conférence de presse au All England Lawn Tennis and Croquet Club, et invité à décrire sa personnalité et son comportement lorsqu’il était enfant, Nick Kyrgios a d’abord répondu sur le ton de l’humour en quelques mots.

« Affamé. J’avais faim ! »

Kyrgios : « C’est une inspiration pour n’importe quel enfant qui a été exclu »

« Je trouve ça hilarant parce que je n’étais pas censé devenir ce que je suis aujourd’hui. Je regarde cette photo, j’ai grandi à Canberra, les courts sur lesquels je me suis entraîné étaient horribles, et maintenant j’ai la chance de jouer la finale de Wimbledon. Je pense que c’est une inspiration pour n’importe quel enfant qui a été exclu ou qui a été entouré de gros titres négatifs dans la presse ou qui a été rabaissé. »

« Je pense qu’il est toujours possible d’accomplir quelque chose de spécial si vous croyez en vous. Je n’ai jamais vraiment perdu confiance en moi. J’ai l’impression que la plupart des gens qui m’entourent ont, à un moment ou à un autre de ma vie, perdu la conviction que je pourrais un jour atteindre une finale de Grand Chelem, qu’ils doutaient un peu de mon comportement ou de ma façon de m’entraîner. Mais je n’ai jamais perdu confiance en moi. Je pense que c’est un message fort pour tout enfant qui doute de lui-même. Continuez à avancer. Regardez cette photo, je ressemble littéralement à Manny de “Modern Family”. »

Dimanche, tous les regards de la planète tennis seront rivés sur Nick Kyrgios, 27 ans, qui a enfin tiré parti de son énorme potentiel pour atteindre sa première finale en Grand Chelem. Le voir soulever le trophée sur le gazon londonien serait certainement l’un des plus grands accomplissements dans l’histoire du tennis. 

Personnes mentionnées

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *