Barty – Swiatek à Madrid : 4 raisons pour lesquelles il ne faut pas surtout pas manquer ce choc

Ashleigh Barty et Iga Swiatek, les deux dernières vainqueures de Roland-Garros, s’affrontent lundi en huitième de finale du tournoi WTA 1000 de Madrid. Une affiche qui prend encore une nouvelle dimension sur la terre battue de la Capitale espagnole. Voilà pourquoi il ne faut la manquer sous aucun prétexte.

Barty v Swiatek madrid 2021

Ce serait une opposition de rêve sur n’importe quelle surface. Mais le huitième de finale à Madrid entre la numéro 1 mondial Ashleigh Barty et Iga Swiatek devrait être encore plus passionnant sur terre battue européennes, où les deux joueuses restent sur d’impressionnantes séries de victoires.

Deux joueuses qui restent sur un titre à Roland-Garros

C’est une anomalie statistique qui fera sourire les amateurs de chiffres : Barty et Swiatek sont toutes deux sur une série en cours de sept victoires de rang à Roland-Garros. Barty s’est imposée à Paris en 2019, mais n’a pas défendu la Coupe Suzanne-Lenglen en 2020, en raison de la pandémie. Ç’a ouvert la porte à Swiatek pour devenir la plus jeune joueuse à remporter le titre Porte d’Auteuil depuis Monica Seles en 1992. Elle l’a fait sans perdre un set et en ne lâchant que 28 jeux.

Iga Swiatek, Roland-Garros 2020

C’est un match entre deux reines du jeu sur terre battue, qui semblent s’améliorer de semaine en semaine sur cette surface. Barty en est à 13 succès de rang sur terre battue rouge (elle s’est incliné sur terre battue verte le mois dernier à Charleston, contre Paulo Badosa Gibert), alors que Swiatek a gagné ses neuf derniers matchs sur la surface, et les 18 derniers sets. Une des deux séries s’arrêtera à coup sûr ce lundi.

Swiatek n’a jamais affronté une N.1 mondiale en exercice

Il ne faut pas oublier que Swiatek n’a que 19 ans et manque encore d’expérience. La Polonaise n’a disputé que cinq matchs contre des adversaires du Top 10, dont seulement trois sur terre battue. Swiatek affiche un bilan de deux victoires pour trois défaites contre le Top 10, mais les deux succès, contre la N.2 mondiale Simona Halep et la N.6 Sofia Kenin, remontent à son épopée à Roland-Garros.

Maintenant classée 17e, Swiatek, qui s’aligne sur son sixième tournoi sur terre battue sur le circuit ATP, aborde ce défi avec envie.

« Je vais jouer sans pression parce qu’elle est N.1. Je pense que c’est elle qui a gagné le plus de matchs cette année. Je m’en fiche. Je suis heureuse d’affronter la N.1 mondiale. Ça va être excitant. »

La terre battue est la surface favorite de Swiatek

Affronter Barty et son jeu varié est l’un des défis les plus compliqués à relever dans le tennis féminin actuellement. L’Australienne figure parmi les meilleures serveuses, est très créative, polyvalent et solide mentalement. Elle rend folles ses adversaires en variant entre ses slices de revers et ses gros coups droits.

Mais Swiatek est plus à son aise sur terre battue que Barty et ça pourrait faire toute la différence lundi. La Polonaise n’a joué que 20 matchs sur terre battue sur le circuit WTA, mais elle a déjà démontré qu’elle était l’une des meilleures sur la surface. Elle a gagné 16 matchs pour quatre défaites, et y a remporté son seul titre majeur. Si elle doit affronter la N.1 mondiale, la terre battue est la surface sur laquelle elle veut la défier.

Barty a la solution à tous les problèmes

Swiatek a réussi à imposer son jeu à ses adversaires sur terre battue avec un énorme effet lifté en coup droit. Elle travaille énormément la balle et elle est capable de repousser ses adversaires très loin de la ligne de fond de court. Il sera intéressant de voir comment Barty, l’une des joueuses les plus intelligentes sur le circuit, contrecarre les forces de Swiatek. Elle cherchera à sortir Swiatek de sa zone de confort, mais ça pourrait ne pas être si simple, la Polonaise bougeant bien et étant capable de couvrir le slice de Barty.

Barty devra se servir de son service pour contrôler le tempo et être consistante, pour profiter du fait que Swiatek n’est pas pleinement à son aise à Madrid, où elle n’avait encore jamais joué et n’a disputé que deux matchs.

Ashleigh Barty, Stuttgart, 2021

« C’est de mieux en mieux, a expliqué Swiatek au sujet de son adaptation aux conditions à Madrid. Mais en ce moment, je suis encore en phase d’apprentissage sur ce que je dois faire dans différentes situations, sur cette surface et dans ces conditions. »

Barty est phénoménale dans les matchs en trois sets en 2021, en gagnant 10 pour une seule défaite et s’imposant les huit dernières fois qu’elle a dû jouer un troisième set. Si elle doit se retrouver dans un combat au long cours, elle aura la confiance pour contenir l’énergie de Swiatek.

« J’ai déjà tapé la balle avec elle à Melbourne il y a quelques mois, a indiqué Barty à propos de Swiatek. Elle a vraiment un jeu impressionnant. Elle bouge très bien sur terre battue, elle peut glisser sur les deux jambes, elle contrôle vraiment bien son corps. Elle aime frapper son coup droit en extension, se tourne autour de lui, contrôle le court avec. On va arriver sans avoir trop de repères, il y aura une période d’adaptation pour essayer de se comprendre et voir comment nos jeux s’opposent. J’ai vraiment hâte d’y être… »

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *