Badosa a retrouvé tous ses moyens et le prouve en sortant Golubic

Paula Badosa a retrouvé sa hargne habituelle en s’offrant une victoire 6-2, 6-3, face à Viktorija Golubic au premier tour du Masters 1000 de Montréal ce lundi. La désillusion des Jeux Olympiques, où elle avait été contrainte à l’abandon en quart de finale, est déjà de l’histoire ancienne.

Paula Badosa at the Omnium Banque Nationale

La dernière fois que l’on avait vu Paula Badosa sortir d’un court de tennis c’était en fauteuil roulant, victime d’un coup de chaleur en quart de finale des Jeux Olympiques face à Marketa Vondrousova. Cette fois, pour son entrée en lice à Montréal, l’Espagnole ne s’est pas laissée surprendre par les conditions météorologiques, certes moins humide qu’à Tokyo.

La 31e  joueuse mondiale a livré une prestation aboutie face à Viktorija Golubic (47e), quart de finaliste à Wimbledon, pour s’imposer en deux sets, 6-2, 6-3.

Badosa a été moins souveraine que le score ne le laisse supposer. La quart de finaliste de la dernière édition de Roland-Garros a démarré chaque manche avec un handicap, en concédant à chaque fois son service avant de réussir le débreak dans la foulée.

Avec un ratio de 5/11 sur balles de break, l’Espagnole a été bien plus entreprenante que son adversaire. Après cette entame de tournoi réussie face à une joueuse en forme, Badosa affrontera au deuxième tour la vainqueur du match qui opposera, mardi, la Canadienne Rebecca Marino (220e) à l’Américaine Madison Keys (26e).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *