le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Barty, sur sa retraite : “Je n’ai aucun regret, pas un seul”

Lors d’un entretien accordé au Guardian, Ashleigh Barty a donné de ses nouvelles. Et si vous espériez un futur retour à la compétition, elles sont mauvaises pour vous.

Ash Barty, Adélaide 2022 Ash Barty, Adélaide 2022 – © Zuma / Panoramic

Il est parfois difficile de se passer définitivement des sensations que procurent le sport de haut niveau. Dans l’histoire, plusieurs monuments du tennis ont décidé de revenir sur le circuit après avoir pris leurs retraites. Certains, comme Kim Clijsters récemment, on même fait deux retours.

De quoi espérer revoir Asheigh Barty ? A priori, non. Lors d’une interview accordée au quotidien britannique The Guardian, elle a déclaré qu’elle n’avait aucun regret quant à l’arrêt de sa carrière annoncée en mars dernier, alors qu’elle n’avait pas encore 26 ans.

Se confiant sur sa nouvelle vie, l’Australienne – qui avait coupé une première fois avec le tennis en 2014, à 18 ans, avant de revenir en 2016 – a notamment révélé un pari de 20$ avec Kevin Pieterson, ancien joueur de cricket anglais persuadé qu’elle ne pourra résister à l’envie de retrouver les courts à haut niveau.

“Je n’ai aucun regret”, a affirmé la gagnante du dernier Open d’Australie. “Pas un seul. Je savais que c’était le bon moment pour moi. C’était ce que je voulais faire. Je sais que beaucoup de gens sont toujours dans l’incompréhension. Mais j’espère qu’ils respectent ma décision. Et, oui, ça (son parcours dans le tennis) a été incroyable. Ça a été tout ce que j’avais toujours voulu.”

Désolé de vous décevoir, je n’ai pas regardé les finales de Wimbledon cette année.

Ashleigh Barty

Sacrée reine de Wimbledon en 2021, Barty n’a pas regardé le couronnement de sa successeure. Pas plus que la finale homme. Ce qui ne n’a pas empêchée d’être ravie pour Elena Rybakina et Ons Jabeur, ainsi que pour son compatriote Nick Kyrgios.

“Je n’ai pas regardé les finales de Wimbledon cette année”, a-t-elle confié. “Désolé de vous décevoir. J’étais évidemment ravie pour Ons et Elena, qui sont toutes deux des filles brillantes. Et c’était génial de voir Nick, que je connais depuis une douzaine d’année, aller en finale. Mais depuis que j’ai pris ma retraite, j’ai probablement regardé autant de tennis que lorsque je jouais, c’est à dire très peu. Parfois nous mettons un match en fond, mais il est très rare que je m’asseye devant et que je le regarde avec intérêt du début à la fin. J’ai tapé assez de balles dans ma vie. Je n’ai pas besoin de voir les autres le faire.”

Après que la native d’Ipswich se soit retirée, Iga Świątek est devenue la patronne incontestée du circuit WTA. Enchaînant 37 victoire consécutives entre son entrée en lice à Doha en février et sa défaite face à Alizé Cornet au troisième tour de Wimbledon, la Polonaise a remporté six titres consécutifs (Roland-Garros, cinq WTA 1000 et un WTA 500).

“Iga a un talent incroyable, et sur le plan humain c’est une personne exceptionnelle, une fille adorable”, a déclaré Barty. “Je les aime, elle et son équipe, et je ne pourrais pas être plus fière que quelqu’un ait pris la place de numéro 1, parce qu’elle joue de la bonne façon, avec tellement d’énergie et de charisme. Et la densité du tennis féminin est également excellente en ce moment. Nous sommes passées d’une période de domination d’une ou deux joueuses à une plus grande imprévisibilité. Ce n’est pas parce que le niveau est faible. Au contraire, c’est parce qu’il est très élevé. Chaque joueuse du Top 40, Top 50 est si forte qu’elle pourrait, au fil des semaines, intégrer le Top 10.”

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.