Belinda Bencic : “C’est fou de dire ça, mais ma blessure a été positive”

Dans le troisième épisode de Major Talk, Belinda Bencic a expliqué à Alizé Lim comment sa grave blessure au poignet en 2017 lui a permis de progresser mentalement.

Belinda Bencic in Doha (2020)

Belinda Bencic, est tombée au delà de la 300e place mondiale en 2017, au moment où elle avait du s’éloigner du circuit pendant 5 mois en raison d’une blessure au poignet, qui avait nécessité une opération.

Dans une interview détendue avec Alizé Lim pour “Major Talk”, la Suissesse est revenu sur cette période et en a évalué la portée pour sa carrière. La difficulté de cette blessure a finalement été une opportunité pour Bencic.

Sa blessure l’a forcément inquiétée, et la reprise s’est faite en douceur :

Je ne savais pas à quoi m’attendre à cause de ma blessure au poignet. J’avais été opérée. Et c’est toujours compliqué, les blessures au poignet. Je ne savais pas si je pourrais rejouer sans douleur. J’ai commencé par des tournois plus accessibles pour voir si mon corps tenait le coup. Je n’attendais rien en termes de résultats. J’essayais juste de me sentir à nouveau bien sur le court.

“Après la blessure, j’ai pris du recul, j’ai vu les choses différemment”

Mais cette blessure l’a aidé à prendre un nouveau départ.

Après la blessure, avec du recul, j’ai trouvé que ça avait été une bonne chose. C’est fou de dire ça, mais la blessure était positive. J’ai pu repartir zéro. J’ai pu repartir d’en bas et j’ai retrouvé le plaisir de jouer au tennis, de revenir sur le court et d’apprécier encore plus.

Le fait d’avoir été éloigné du circuit l’a aidé à prendre conscience de la chance qu’elle avait, de ce qu’elle avait déjà accompli.

Les tournois étaient devenus quelque chose de normal. J’avais 18 ou 19 ans. J’avais rêvé toute ma vie de voir ces joueuses incroyables et de jouer contre elles mais je ne prenais plus de plaisir. Après la blessure, j’ai pris du recul, j’ai vu les choses différemment. Donc tu prends plus de plaisir sur le court et en dehors ? Oui, beaucoup plus.

Belinda Bencic backhand

J’essaie toujours de me rappeler mon premier tournoi WTA quand j’avais vu Maria Kirilenko au petit-déjeuner. Je me suis dit :”Je viens de la voir à la télé, et là, je vais jouer un tournoi avec elle !”. Après les blessures, j’ai essayé de voir les choses ainsi.
J’ai joué contre les soeurs Williams, contre Sharapova, toutes ces joueuses contre qui je ne pensais jamais jouer, et j’ai pris encore plus de plaisir. 

Elle essaie de capitaliser sur cette expérience pour prendre plus de plaisir sur le court :

Je pense que je ne dois pas oublier que j’ai toujours rêvé de devenir joueuse professionnelle comme mes idoles.Je dois m’en souvenir, être heureuse d’avoir réussi, ne pas seulement penser à gagner, et continuer de prendre du plaisir à jouer.

Et aussi pour relativiser davantage ses défaites.

Quand je perds un match, je suis super triste et déçue mais ce n’est plus la fin du monde comme ça l’était avant mes blessures. 

À son retour de blessure, Bencic a petit à petit retrouvé son niveau et a réalisé une grande saison 2019, terminée à la 7e place mondiale, après avoir atteint sa première demi-finale en Grand Chelem à l’US Open. Cela lui a valu de remporter le prix du come-back de l’année de la WTA. Elle a atteint début 2020 son meilleur classement, 4e, avant de retomber à la 8e place.

 

• Regardez ici l’interview complète de Bencic dans Major Talk !

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *