le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Caroline Garcia, cinq ans après : “J’ai beaucoup douté”

La semaine époustouflante de Caroline Garcia, titrée à Cincinnati, survient après des années de doutes. La Française, sacrée pour la première fois depuis cinq ans en Masters 1000, explique avoir progressé “mentalement”.

Caroline Garcia / Cincinnati 2022 © AI / Reuters / Panoramic Caroline Garcia / Cincinnati 2022 © AI / Reuters / Panoramic

C’est l’histoire d’une renaissance. Une renaissance après cinq ans de galères et de doutes, de balles catapultées hors des courts, de critiques, d’éliminations précoces en Grand Chelem, parfois dès les premiers tours, après avoir atteint les quarts de finale de Roland-Garros, en 2017.

Cette même année, Caroline Garcia avait étonné tout son monde. La Française y avait effectué une fabuleuse tournée en Chine, au mois de septembre, marquée par onze victoires en quinze jours et deux titres d’affilée, à Wuhan et Pékin.

Le carrosse s’était depuis transformé en citrouille, les promesses asiatiques ne se concrétisant, avant cette saison 2022, qu’en deux maigres titres, à Nottingham (2018), et à Varsovie (2019). Dans des tournois de rangs inférieurs.

A 28 ans, Garcia a sans doute retrouvé sa pantoufle de verre à Cincinnati. Elle vient d’y effectuer une semaine de rêve, en passant par les qualifications, jusqu’à clouer Petra Kvitova, dimanche, en finale du Masters 1000 (6-2, 6-4). La Française est de retour.

“Tout est passé par mon jeu, et ma mentalité, bien plus claire, a avoué Garcia en conférence de presse. Mon équipe et moi nous sommes concertés. On s’est demandé quelle direction je devais prendre. Quand je suis revenue sur le court, je savais quel style de jeu je devais adopter. Je savais ce que je devais faire. Je savais aussi ce que je voulais, la façon dont je devais bouger sur le court. C’était déjà un énorme pas en avant.”

Garcia grimpe au 17e rang mondial

Garcia a trouvé son style. Celui qui lui convient le mieux. Un style de jeu agressif, étouffant, qui avait déjà fait (très) mal à Maria Sakkari, n°3 mondiale, au deuxième tour du Masters de Cincinnati (7-6, 6-7, 6-1).

“L’agressivité est absolument mon meilleur style de jeu, a lâché dans un sourire la Française. La défense, ça marche un jour ou deux, mais pas dans la durée !”

Au cours de ses années de disette, Garcia a dû surmonter les critiques. Les moqueries, aussi. “J’ai beaucoup douté, a-t-elle lancé. Vous essayez de ne pas prêter attention à ce que les gens disent. Mais cela revient toujours à vos oreilles. Surtout quand cela vient de personnes très connues. Cela vous touche forcément. Donc j’ai beaucoup douté, oui.”

Caroline Garcia grimpe, ce lundi, à la 17e place mondiale du classement WTA. La Française gagne 18 places en une semaine, après avoir été 79e mondiale en mai. Et tout cela, à une semaine de l’US Open…

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *