La WTA se fixe comme objectif d’atteindre 85% de vacciné(e)s avec un dispositif d’incitation

Sans modifier son protocole de lutte contre l’épidémie, la WTA a communiqué aux joueuses et leur entourage accrédité un message allégeant les obligations des personnes vaccinées.

Victoria Azarenka wearing a mask

Ça ne s’appelle pas officiellement le « pass sanitaire », mais cela y ressemble dans l’esprit. La WTA a fait circuler, au début de l’été, auprès des joueuses et des personnes susceptibles de les accompagner sur le Tour, un message indiquant que le protocole sanitaire qui leur serait désormais appliqué serait allégé en cas de vaccination complète (et seulement dans ce cas).

Dans ce message que Tennis Majors a pu consulter, il est écrit que les personnes ayant fait l’objet de deux injections pourront, quatorze jours après la deuxième, bénéficier de règles assouplies pendant les tournois :

  • Après un test PCR négatif prélevé à leur arrivée, elles ne seront soumises à aucune mesure d’isolement et auront plein accès aux commodités ;
  • Elles ne feront l’objet que d’un seul test, à l’arrivée sur place, sauf en cas de symptômes ;
  • Elles seront exemptes du protocole « cas contact » si elles ont fréquenté une personne positive.

Les pouvoir locaux ont tout pouvoir pour imposer des mesures plus drastiques

La WTA, comme l’ATP l’a fait lors de sa règlementation anti-bulles du mois de mai, rappelle que les autorités politiques nationales ou locales ont pleine compétence en matière de lutte contre l’épidémie de COVID-19 et donc tout pouvoir pour imposer des mesures plus drastiques à toutes les populations accréditées.

Néanmoins la WTA indique à ses membres qu’elle a la possibilité d’influencer ces protocoles si elle prouve qu’une majorité de ses membres sont vaccinés. La WTA leur communique un objectif de 85% de personnes vaccinées en fin d’année, un taux proche des évaluations qui sont régulièrement réalisées pour atteindre l’immunité collective dans la population générale.

Interrogée par Tennis Majors, la WTA a confirmé ces informations mais considère qu’il n’y a pas de rupture dans son dispositif. « Notre programme de test applicable à tous les athlètes et leur staff s’applique jusqu’à plus ample information ». Le régime applicable aux vaccinés serait, dans ces conditions, une une exception à cette règle et une claire mesure d’incitation.

Le facteur “variant delta”

« Nous allons continuer à nous engager pour organiser le circuit partout dans le monde avec des mesures centrées sur la santé et la sécurité de tous dans l’environnement de nos tournois, en minimisant la circulation du virus autant que nous le pouvons », ajoute la WTA.

L’ATP avait mis fin au régime des bulles sanitaires systématiques en mai dernier comme nouvelle règle, ainsi que l’avait rappelé Tennis Majors. Mais la diffusion du variant delta la rend difficilement applicable car les normes politiques locales sont souvent plus drastiques.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *