le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Linda Fruhvirtova, 16 ans, profite de l’implosion d’Azarenka pour atteindre les huitièmes à Miami

Linda Fruhvirtova, 16 ans, accède aux huitièmes de finale à Miami, grâce à son propre culot et à l’abandon surprise de Victoria Azarenka (N.12) (6-2, 3-0 ab.)

Victoria Azarenka et Linda Fruhvirtova, Miami 2022 Victoria Azarenka et Linda Fruhvirtova © Tennis TV / Tennis Majors

Miami 2022 | Tableau | Programme

La surprise était dans l’air. Mais le public floridien ne s’attendait pas à vivre un tel moment de sidération lors du troisième tour entre Victoria Azarenka (N.12) et la jeune Linda Fruhvirtova, 16 ans, dimanche au WTA 1000 de Miami.

Alors que son adversaire tchèque menait 6-2, 3-0, Azarenka s’est dirigée vers la chaise de l’arbitre, a prononcé quelques mots inaudibles qui ont conduit l’arbitre à indiquer qu’il fallait appeler le physio. A peine le temps d’annoncer le score, et Azarenka se retirait du court après avoir serré la main de la juge de chaise, sans un regard pour Linda Fruhvirtova , laissant à tout le monde le loisir de comprendre qu’elle arrêtait la rencontre.

Azarenka avait déjà implosé à Indian Wells

Cette image d’implosion fait écho à la crise de larmes irrépressible qu’Azarenka avait connue contre Elena Rybakina à 6-3, 2-2 en sa défaveur à Indian Wells la semaine dernière. Pas de larme cette fois à Miami, mais une sorte d’absence à elle même qui confirme que la joueuse bélarusse traverse une phase difficile de sa carrière et peut-être de sa vie, qui l’empêche d’agir en compétitrice sur les courts de tennis.

Son pays, la Biélorussie, est belligérant en tant qu’allié de la Russie dans la guerre qui a éclaté en Ukraine. Rien ne garantit que ce soit l’origine de son désœuvrement. Le 2 mars, elle s’était cependant dite “dévastée” par la situation. “Depuis que je suis petite, je vis pleinement l’amitié entre les peuples ukrainiens et bélarusses”.

Dans la soirée, l’ancienne numéro mondiale a fait passer un communiqué dans lequel elle a confirmé que son attitude était lié à des problèmes personnels, sur lesquels elle ne s’est pas étendue.

“Je n’aurais dû aller sur le court”, a-t-elle sobrement écrit. “Les dernières semaines ont été extrêmement stressantes sur le plan personnel (…) Je suis désolé pour les fans dont j’ai vraiment apprécié les encouragements. C’est la seule raison pour laquelle j’ai décidé de revenir sur le court, mais c’était une erreur. J’espère pouvoir prendre un break et être capable de revenir.” Lapidaire…

Linda Fruhvirtova va entrer dans le Top 200

Cet épisode étrange et malaisant ne doit pas effacer celles des 47 minutes de tennis qui avaient précédé sur le Grand Stand, au cours desquelles Linda Fruhvirtova, l’aînée des deux sœurs tchèques qui déferlent à tout vitesse sur le circuit WTA, avait saisi sa chance avec beaucoup de culot. Fruhvirtova, 279e mondiale, vainqueure surprise de Kovinic et Mertens aux tours précédents, lâchait tous ses coups dès le retour de service et n’a pas paniqué même après avoir lâché sa mise en jeu pour voir Azarenla revenir à 3-2 au premier set. Elle n’a ensuite plus perdu le moindre jeu.

Presque émue aux larmes au micro pour célébrer sa victoire avec le public, Fruhvirtova semblait du reste avoir pleinement conscience de son propre niveau de performance. Elle affrontera Paula Badosa (N.5) en huitième de finale mais est déjà assurée de faire son entrée dans le Top 200 dans neuf jours. Fruhvirtova est la première huitième de finaliste âgée de moins de 17 ans à Miami depuis Maria Sharapova et Tatiana Golovin en 2004.

“C’est indescriptible, a indiqué la joueuse au micro de Tennis Channel. J’ai toujours rêvé de jouer sur ces grands courts. Je prends un plaisir fou. C’était un honneur de partager le court avec Azarenka, j’ai grandi en la regardant jouer”. Azarenka a joué les qualifications à Miami en 2005 une semaine après la naissance de Linda Fruhvirtova.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *