Burel : « J’ai bien travaillé, je n’ai pas lâché »

Et revoilà Clara Burel ! Déjà très en vue au premier tour à Lyon, avec son succès devant Alizé Cornet, la jeune Française de 19 ans continue de confirmer et tentera une difficile passe de trois vendredi, face à Fiona Ferro.

Clara Burel, Roland-Garros, 2020

Clara Burel, après avoir sorti Alizé Cornet au premier tour à Lyon, s’est offert une deuxième joueuse du Top 100 en la personne d’Aliaksandra Sasnovitch (7-5, 2-6, 6-0).

« C’est plaisant de gagner des matchs comme ça, ça fait longtemps que je n’avais pas enchaîné deux tournois avec autant de victoires. »


La semaine dernière, la révélation de Roland-Garros 2020 s’était inclinée en finale du tournoi ITF de Poitiers.

« C’est le fruit d’un travail continu. Je me suis bien préparé cet hiver, j’ai bien travaillé et je n’ai pas lâché, du coup je garde ce niveau. Mon jeu n’est pas encore complètement en place, mais match après match, c’est de mieux en mieux. J’ai joué plusieurs rencontres accrochées aussi la semaine dernière, donc ça commence… »

Burel déjà assurée d’intégrer le Top 200

Et il y aura une Française en demi-finales samedi, puisque Burel va affronter Fiona Ferro, tête de série N.2 et autre compatriote à avoir percé à Roland-Garros il y a moins de six mois.

« On se connaît bien, on s’entraîne de temps en temps ensemble, poursuit Burel. Elle a bien évolué ces derniers mois, elle joue un super tennis et ce sera très difficile. Mais j’ai hâte de la rencontrer ! J’essaierai d’oublier que c’est elle, que c’est une Française… Ce n’est jamais facile, mais on n’a pas trop le choix. Si on veut gagner, il faut faire abstraction. Ce n’est pas toujours évident, c’est sûr. »

Déjà assurée d’intégrer le top 200 mondial à l’issue du tournoi, elle pourrait encore s’approcher un peu plus des 150 premières en cas de nouvel exploit face à Ferro.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *