Garcia et Mladenovic éliminées sans démériter

Kristina Mladenovic et Caroline Garcia ont quitté le tournoi de Cincinnati, après s’être inclinées respectivement contre Elise Mertens et Victoria Azarenka. Alizé Cornet, qui affrontera la Biélorusse en huitièmes, est la dernière Française en lice.

Caroline Garcia en 2020

Caroline Garcia n’enchaîne pas. Elle s’est inclinée, lundi, au deuxième tour du tournoi WTA de Cincinnati, contre Victoria Azarenka (6-2, 7-6 |8]). La Biélorusse rejoint Alizé Cornet, dernière Française en lice, en huitièmes de finale.

Garcia n’est pas parvenue à stopper la belle forme d’Azarenka, tombeuse de Donna Vekic samedi. La Biélorusse a, par moments, retrouvé ses habits d’ex-numéro une mondiale : des retours tranchants, près de dix revers long de ligne, des cris toujours plus stridents accompagnant chaque balle et le poing serré à chaque échange remporté.

Mais elle n’est pas 59e mondiale pour rien : des sautes de concentration ont empêché la double lauréate de l’Open d’Australie de conclure alors qu’elle menait 5-3 dans la deuxième manche. Une période où Garcia s’est rebellée et a retrouvé un bon niveau de jeu.

Cette courte période mise à part, Caroline Garcia, qui n’a converti que deux de ses huit balles de break, a subi la balle adverse, qui arrivait souvent trop vite pour que la Lyonnaise ne s’organise. Des frappes parfois trop neutres ont permis à Azarenka de dicter l’échange ou de le renverser. Une défaite logique de Garcia, qui peine à retrouver le niveau qui l’avait propulsé dans le top 5 mondial. Si Azarenka continue de jouer à ce niveau, la 59e mondiale pourrait rapidement revenir dans le top 50. Voire être tête de série au prochain Open d’Australie ?

Mladenovic a bataillé, en vain

Comme Garcia, Kristina Mladenovic n’ira pas plus loin. La Française a cédé en trois manches (6-1, 6-7 [5], 6-2) contre Elise Mertens, lundi, au deuxième tour du tournoi de Cincinnati. La Belge partira favorite de son huitième de finale contre la Russe Veronika Kudermetova (41e), tombeuse de la numéro 3 mondiale Karolina Pliskova dimanche.

D’abord, Mladenovic n’a pas existé. Dépassée dans l’échange par la vitesse d’exécution et les frappes sèches de la Belge, la 43e mondiale s’est fait constamment agresser. Elle s’est fait breaker à trois reprises dans la première manche qu’elle perd largement (6-1) en 28 minutes, avec seulement 8 points remportés sur les 23 effectués sur son service.

La bascule s’est opérée au deuxième acte : les variations de la Française ont fait de plus en plus craquer la Belge, finaliste du tournoi de Prague. Le duel s’installe : l’une, Mladenovic, hausse son niveau de jeu, l’autre, Mertens, faiblit. Après deux breaks consécutifs à 1-1, les joueuses se sont montrées impériales sur leurs mises en jeu respectives et n’ont pas concédé une seule balle de break. Le jeu décisif est à l’image du set : serré. La 43e mondiale finit par remporter le set 7 points à 5 pour s’offrir une belle.

Un dernier acte que la Française a mal démarré : elle a concédé son service d’entrée, sans parvenir à refaire son retour, ne se procurant aucune balle de débreak. Sur un coup droit dans le couloir, Mladenovic, auteure de 10 doubles-fautes, a cédé sur sa mise en jeu et quitte le tournoi. Elle repart de Cincinnati avec une victoire contre Anastasija Sevastova. Son seul succès depuis la reprise du circuit WTA.

 

 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *