Giorgi renvoie Pliskova à ses doutes pour conclure son épopée à Montréal en beauté

Camila Giorgi a dominé Karolina Pliskova dimanche en finale du WTA 1000 de Montréal (6-3, 7-6) pour obtenir le plus beau titre de sa carrière. Seulement 71e mondiale, l’Italienne fera son retour dans le Top 35 lundi pour couronner son bel été.

Camila Giorgi at Montreal in 2021

WTA 1000 Montréal – Finale

Giorgi bat Ka.Pliskova (N°4) : 6-3, 7-5

  • L’information principale : Camila Giorgi a remporté le titre le plus prestigieux de sa carrière à Montréal en dominant Karolina Pliskova en finale.
  • Vous apprendrez aussi : Le Tchèque en est à quatre défaites de rang en finale et trois revers en autant de matchs face à l’Italienne en 2021.
  • Pourquoi il faut lire cet article : Parce que Giorgi réalise un été fantastique qui va la faire se rapprocher de son meilleur classement en carrière et qu’elle pourrait s’imposer comme l’une des outsiders pour l’US Open.

A peine Karolina Pliskova avait envoyé une énième balle dans le filet, es larmes sont immédiatement montées chez Camila Giorgi. L’Italienne a décroché dimanche le plus beau titre de sa carrière, en remportant à Montréal l’Open du Canada, un WTA 1000. La 71e mondiale a croqué la tête de série numéro 4 en 1h40′ (6-3, 7-5). C’est sa troisième victoire en autant de confrontations cette saison avec la Tchèque, qui a perdu sa quatrième finale de rang.

Cette malédiction, Pliskova a tout fait pour l’entretenir. Autant elle s’était montrée solide depuis le début du tournoi, avec notamment un succès convaincant contre Aryna Sabalenka samedi en demi-finale, autant elle est retombée dans ses travers. Pépin physique ou défaillance mentale, ou les deux : la 6e du classement WTA a affiché un engagement très inconstant et multiplié les fautes grossières. Elle n’a ainsi fait que subir face à une Giorgi qui a distribué le jeu avec autorité, en s’installant sur sa ligne de fond de court.

Costaude sur son service, l’Italienne a surtout impressionné par la qualité de son retour. C’est dans ce secteur qu’elle a causé d’énormes problèmes à Pliskova, qui s’est retrouvée en grande difficulté sur son deuxième coup de raquette et n’a remporté que 32% des points disputés derrière sa deuxième balle pendant le premier set. Ce qui l’a régulièrement contrainte à forcer sur sa seconde, la poussant à commettre six doubles-fautes. Portée par des jambes de feu depuis le début de la semaine, Giorgi a aussi remarquablement couvert le terrain, comme sur la seule balle de break concédée, à 3-2 en sa défaveur dans le premier set. Le tournant du match, puisqu’elle a empoché les quatre derniers jeux de la manche pour virer en tête au score.

Giorgi a fait tomber sept joueuses du Top 20 depuis Roland-Garros

Giorgi a certes perdu en régularité au cours du deuxième set, encore plus décousu que le premier. Ça n’a pas vraiment suffi pour relancer une Pliskova comme absente mentalement. Elle avait montré des signes de frustration après le premier break concédé, a bien essayé de se remotiver, a même réussi débreaker quand Giorgi lui a pris son engagement pour mener 3-1. Sans vraiment réussir à se remettre la tête à l’endroit, à l’image de cette dernière faute directe pour offrir le match à son adversaire. Si Pliskova fera son retour dans le Top 5 mondial lundi, alors qu’elle ne figurait plus parmi les dix meilleures avant Wimbledon, elle n’a toujours pas soigné tous ses maux, notamment dans les finales. Elle n’a ainsi plus gagné un seul titre sur le circuit WTA depuis Brisbane en janvier 2020.

Karolina Pliskova at Montreal in 2021
Karolina Pliskova at Montreal in 2021 © AI / Reuters / Panoramic

Pour Giorgi, c’est un troisième trophée en carrière, après ceux soulevés à s’Hertogenbosch en 2015 et Linz en 2018. C’est surtout la confirmation d’un bel été, après sa demi-finale à Eastbourne et son quart de finale lors du tournoi olympique à Tokyo. Elle a vaincu sept joueuses du Top 20 depuis Roland-Garros et a remporté 16 de ses 20 derniers matchs. Ex-26e joueuse mondiale, elle reviendra lundi à la 34e place à la WTA et se rapprochera d’une place de tête de série pour l’US Open. Où sa forme du moment pourrait lui autoriser de rêver en grand.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *