Mouratoglou : “Serena peut gagner n’importe quel Grand Chelem si elle est à 100%”

A l’occasion de l’ouverture de son centre en Grèce, Patrick Mouratoglou a accordé une interview à l’agence britannique PA, et s’est montré confiant sur les chances de Serena Williams de gagner un 24e titre du Grand Chelem.

Patrick Mouratoglou et Serena Williams, Open d'Australie 2021

Serena Williams parviendra-t-elle à remporter un 24e titre du Grand Chelem, et ainsi égaler le record détenu pour le moment par l’Australienne Margaret Court ? L’Américaine a touché du doigt son rêve ces quatre dernières années, en disputant quatre finales de Grand Chelem. Mais sur la dernière marche, la native de Saginaw a échoué à chaque fois, sans remporter un seul set. A 39 ans, les occasions vont se faire de plus en plus rares mais son entraîneur, Patrick Mouratoglou, se veut confiant comme il l’a confié à l’agence britannique PA lors de l’ouverture de son nouveau centre en Grèce.

« Le niveau est élevé mais je crois toujours que, lorsque Serena est à 100%, au sommet de sa forme physique, elle peut gagner n’importe quel tournoi du Grand Chelem. »

Serena Williams, Australian Open 2021

Objectif Roland-Garros

Serena Williams n’a plus joué depuis sa défaite en demi-finale de l’Open d’Australie 2021 face à Naomi Osaka. Très touchée par ce revers, elle avait d’ailleurs quitté sa conférence de presse en larmes. A Melbourne, l’Américaine avait tout de même impressionné en affichant un très haut niveau tennistique et une grande forme physique. Et pour Patrick Mouratoglou, c’est sur ce dernier point qu’il va falloir insister pour avoir des bons résultats sur terre battue.

« Elle a fait un énorme effort avant l’Open d’Australie et était très en forme. C’est donc quelque chose que nous voulons absolument garder et continuer à améliorer parce que c’est la clé, et ce sera encore plus le cas sur terre battue. Je pense qu’elle peut vraiment très bien jouer sur cette surface. Chaque rallye est un combat. Mais je pense que si elle est vraiment, vraiment prête, physiquement à 100%, alors elle peut aussi être très dangereuse. »

A Roland-Garros, Serena Williams s’est déjà imposée à trois reprises, en 2002, 2013 et 2015. Mais elle n’a plus atteint les quarts de finale du Grand Chelem parisien depuis 2016, année de sa dernière finale Porte d’Auteuil.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *