Sabalenka écrabouille Pavlyuchenkova et s’offre une revanche contre Barty

Ecrasante de puissance face à Anastasia Pavlyunchenkova, Aryna Sabalenka s’est qualifiée pour la finale du WTA 1000 de Madrid. Dimanche, elle tentera de prendre sa revanche face à une Ashleigh Barty contre qui elle s’est inclinée en finale du tournoi précédent, à Stuttgart.

Aryna Sabalenka, Madrid, 2021

Copier, coller. Tournoi précédant celui de Madrid, le WTA 500 de Stuttgart a eu droit à une finale entre Ashleigh Barty et Aryna Sabalenka. Dans la capitale espagnole, rebelote. Après la qualification de l’Australienne face à Paula Badosa, la Biélorusse a écrabouillé Anastasia Pavlyuchenkova dans la deuxième demi-finale ce jeudi, 6-2, 6-3 en 1h03. Impressionnante de puissance depuis le début de la compétition, la tête de série numéro 3 n’a pas encore perdu la moindre manche. Sans jamais concéder plus de 3 jeux par set.

“Je vais bien me reposer demain (samedi), je vais faire tout ce que je peux pour être préparée de la meilleure façon possible en vue de la finale (dimanche)”, a-t-elle déclaré lors de la traditionnelle interview sur le court. “Ça va encore être une belle bataille contre Ashleigh. Je vais faire de mon mieux.”

Malgré le t-shirt imprimé panthère de son adversaire, Sabalenka n’a jamais été en danger dans cette rencontre. Percutante dès les premières secondes, comme souvent, elle a tout de suite mis Pavlyuchenkova dans les cordes. Telle une boxeuse venant au corps à corps pour rouer de coups son opposante, elle ne l’a jamais laissée respirer. Breakant à 2-1 grâce à une amortie pas totalement bien touchée mais inattendue, elle a récidivé à 5-2 pour boucler le premier round.

Sabalenka n’a pas laissé Pavlyuchenkova respirer

Dans le deuxième, elle a poursuivi son entreprise de démolition. Écrasante de force au service – avec un ace à 197 km/h, notamment -, elle s’est également montrée agressive sur la majorité des retours. Acculant ainsi son adversaire dès l’entame de bon nombre des échanges, Sabalenka a fait cavalier seul jusqu’à 5-1. Là, se relâchant peut-être inconsciemment, elle a laissé filer son engagement pour l’unique fois du match. Blanc. Après une amortie totalement manquée. Reconcentrée, la bûcheronne venue de Minsk s’est remise à envoyer du bois pour empocher la victoire quelques minutes plus tard. En patronne, sur son quatrième ace.

Battue 3-6, 6-0, 6-3 par Barty à Stuttgart – leur seul affrontement sur ocre – Sabalenka est menée 4 victoires à 3 dans son face-à-face avec l’actuelle numéro 1 mondiale. Si Pavlyuchenkova et son jeu en rythme n’était, ce jeudi, pas en mesure lui poser le moindre problème cette fois-ci, la variété de l’Australienne a tout les grains de sable qu’il faut pour enrayer la machine. En cas de victoire dimanche, Aryna Sabalenka soulèverait le 10 trophée de sa carrière. À condition de taper assez fort pour pouvoir casser les touches Ctrl+C, Ctrl+V sur lesquelles Ashleigh Barty compte appuyer pour répliquer les schémas utilisés en Allemagne.

 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *