Barty renverse Sabalenka et assoit son statut de patronne du circuit

Ashleigh Barty a décroché dimanche son troisième titre de l’année en dominant Aryna Sabalenka en finale du tournoi de Stuttgart (3-6, 6-0, 6-3). Reine des come-backs cette semaine, l’Australienne prend la tête de la Race WTA et s’affirme dès le début de la saison sur terre battue, à un mois de défendre son titre à Roland-Garros.

Ashleigh Barty, Stuttgart, 2021

WTA 500 Stuttgart – Finale
Barty (N.1) bat Sabalenka (N.5) : 3-6, 6-0, 6-3

  • L’information principale : Ashleigh Barty a remporté son troisième titre de la saison en battant Aryna Sabalenka en finale du WTA 500 de Stuttgart.
  • Vous apprendrez aussi : L’Australienne a décroché dix victoires sur ses dix derniers affrontements contre des Top 10.
  • Pourquoi vous devez lire cet article : Pour comprendre comment Barty a encore une fois renversé son adversaire.

Ashleigh Barty a retrouvé la terre battue européenne comme elle l’avait quittée. L’Australienne s’alignait en compétition sur l’ocre pour la première fois depuis son sacre à Roland-Garros en 2019 et elle a remporté le titre à Stuttgart ce dimanche. Elle a renversé Aryna Sabalenka en finale (3-6, 6-0, 6-3) pour s’adjuger déjà son troisième tournoi de la saison, après le Yarra Valley Classic à Melbourne et le WTA 1000 de Miami. Elle est la seule à afficher un tel total à cet instant de la saison. Barty s’empare ainsi de la première place de la Race WTA, juste devant Naomi Osaka, et confirme que son statut de N.1 mondiale n’est en rien usurpé.

Barty reine des renversements de situation

Barty n’a pourtant pas produit un grand tennis cette semaine en Allemagne. Mais elle a ce petit supplément d’âme qui l’accompagne sur le circuit depuis des mois et qui la sort régulièrement de situations bien mal embarquées. Elle a ainsi battu Karolina Pliskova (N.6), Elina Svitolina (N.4) et Sabalenka (N.4) et en perdant la première manche à chaque fois. Il faut dire que la Biélorusse, qu’elle affrontait pour la septième fois en carrière (3-3 dans les confrontations avant dimanche), était sur la lancée de sa démonstration de force de la veille contre Simona Halep (6-3, 6-2).

Aryna Sabalenka, Stuttgart, 2021

Sabalenka était pourtant en délicatesse avec son service (5 doubles fautes dans le premier set) et a sauvé les trois premières balles de break du match. Mais c’est elle qui a réussi à prendre l’engagement de son adversaire, au bon moment, pour mener 5-3 et servir pour la manche dans la foulée. Elle a conclu à sa deuxième opportunité pour prendre les devants au score, sur une amortie mal négociée par Barty. A son jeu en puissance habituel, Sabalenka ajoutait des amorties pour casser le rythme et donner plus de variété à ses coups. Une tactique payante dans un premier temps.

Barty ira à Roland-Garros avec un statut

Mais l’Australienne a trouvé la parade dans le deuxième set et a déroulé pour revenir à hauteur en seulement 23 minutes. Après avoir demandé un temps mort médical, Sabalenka n’a pas réussi à stopper tout de suite l’hémorragie et s’est retrouvé menée 3-0, avant d’enfin mettre un terme à une série de neuf jeux concédés. La Biélorusse s’est accrochée, débreakant pour revenir à 3-2, avant de céder de nouveau son service dans la foulée, sur une nouvelle double-faute. Barty a ensuite dû effacer trois nouvelles balles de débreak pour se retrouver à un jeu du titre, obtenu après 1h46′ de match.

Barty porte ainsi son total de trophées obtenu sur le circuit WTA à onze. Encore plus impressionnant, l’Australienne reste sur 10 succès de rang contre des adversaires du Top 10, après en avoir ajouté trois autres à son tableau de chasse cette semaine. Vainqueure surprise de Roland-Garros en 2019, son unique titre du Grand Chelem en carrière, Barty abordera probablement le tournoi parisien dans le costume de la favorite cette fois-ci. Au moins dans celui d’une candidate très crédible à sa propre succession.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *