Le tournoi WTA de Linz maintenu, mais à huis-clos

En dépit du reconfinement en Autriche, le tournoi WTA de Linz aura bien lieu. En revanche, ce dernier rendez-vous de la saison du circuit féminin se tiendra à huis clos.

La pandémie de Covid-19 a eu raison de beaucoup de tournois. Celui de Linz a résisté. Tandis que la situation sanitaire et la recrudescence de l’épidémie un peu partout dans le monde, et notamment sur le sol autrichien, a obligé le pays tout entier à se reconfiner lui aussi, elle n’a pas tout emporté sur son passage pour autant en Autriche, dont le sport professionnel, comme en France, a été conservé, contrairement aux compétitions amateurs. Ainsi, le tournoi WTA de Linz aura bien lieu, du 9 au 15 novembre prochain. Les organisateurs ont annoncé mercredi que l’épreuve avait été maintenue. En revanche, alors qu’elle aurait dû se dérouler devant une jauge de spectateurs certes réduite, c’est finalement sans aucun publique que se disputera la compétition. Comme c’est le cas pour le Rolex Paris Masters, qui se déroule actuellement à Paris sur les courts de l’AccorArena, ou comme cela avait été le cas à Ostrava, Rome ou lors du dernier US Open, pour ne citer que ces exemples, le dernier rendez-vous de la saison sur le circuit féminin, après l’annulation définitive de cinq tournois qui devaient également se disputer en novembre, se jouera à huis clos.

Avec Cornet mais sans Gauff

Alizé Cornet, qui fera son retour sur les courts un mois après son élimination prématurée (deuxième tour) à Roland-Garros, ne pourra donc pas bénéficier du soutien de ses fans, au même titre que la Biélorusse Aryna Sabalenka et la Belge Elise Mertens, qui feront partie des favorites pour la victoire finale, devront elles aussi compter sans l’apport des supporters. Coco Gauff, qui avait remporté le tournoi l’année dernière ne sera, elle, pas de la partie. La petite pépite américaine avait annoncé le mois dernier qu’elle ne ferait pas le voyage en Autriche en raison notamment de la difficulté pour se déplacer actuellement en raison de la pandémie de Coronavirus. La tenante du titre ne savait alors pas que l’épreuve se jouerait à huis clos.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *