WTA – Palerme : Simona Halep déclare forfait

Annoncée à Palerme pour la reprise du circuit WTA, Simona Halep a renoncé au déplacement en Italie. Les conditions n’étaient pas réunies pour lui permettre de voyager sereinement.

Simona Halep ne participera pas au tournoi de Palerme, qui va marquer la reprise des circuits pro le 3 août. La numéro 2 mondiale était une des têtes d’affiche de l’épreuve. En raison de la situation actuelle dans son pays, la Roumaine n’était pas certaine de pouvoir voyager sereinement. Elle a donc préféré renoncer.

En Italie, le gouvernement a décidé d’imposer une quatorzaine à tous les voyageurs qui arrivent de Roumanie et de Bulgarie, deux pays où le nombre de cas de Covid-19 inquiète. Si des discussions entre les organisateurs du tournoi et les politiques avaient lieu pour exempter les joueuses d’un isolement, à la demande du tournoi, Simona Halep a préféré prendre les devants en annonçant son forfait sur Twitter ce dimanche après-midi.

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/Simona_Halep/status/1287365448196141058?s=20″]

« Etant donné la récente augmentation du nombre de cas de Covid-19 en Roumanie et ma crainte actuelle de voyager, j’ai pris la lourde décision de me retirer du tableau du tournoi de Palerme. Je souhaite remercie la direction du tournoi et le Ministre italien de la santé pour les efforts faits » a tweeté la joueuse de 28 ans.

Si un protocole strict est mis en place pour assurer la sécurité des tenniswomen, c’est leur capacité à voyager d’un pays à l’autre qui inquiète. La fermeture des frontières pourrait empêcher les participantes des futurs tournois de tennis à se rendre sur le lieu de la compétition. Cette situation, injuste pour les athlètes qui vivent dans des pays durement touchés par le Covid-19, pourrait poser des problèmes au niveau de l’équité des échéances internationales à venir.

• Lire aussi : notre entretien avec le directeur de Palerme
• Lire aussi : Tous les tournois ATP et WTA de Chine annulés
• Lire aussi : “Pas de retour à la normale avant 2022” (Steve Simon)

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *