Alizé Cornet dans le tableau principal à Rome, pas Kristina Mladenovic

Alors que Kristina Mladenovic s’est inclinée face à Vera Zvonareva au dernier tour des qualifications du tournoi WTA de Rome, Alizé Cornet n’a pas manqué le coche face à Andrea Petkovic.

Alizé Cornet, Roland-Garros 2020

Caroline Garcia ne sera pas la seule Française dans le tableau du WTA 1000 de Rome. Alors que la Lyonnaise a bénéficié d’une invitation de la part des organisateurs, Alizé Cornet a passé le cap des qualifications ce dimanche. Après avoir écarté l’Italienne Giulia Gatto-Monticone au premier tour, la Niçoise n’a pas tremblé face à Andrea Petkovic.

L’Allemande s’est montrée en très grande difficulté au service durant la première manche, concédant le break sur ses quatre mises en jeu. Alizé Cornet, plus appliquée au service, a su prendre l’avantage dans ce set en remportant deux de ses quatre jeux de service.

La réaction de Petkovic a été immédiate en début de deuxième manche avec le break dès le premier jeu mais la 109e joueuse mondiale n’a pas su conserver cet avantage, permettant à Alizé Cornet de revenir à trois jeux partout. Dès lors, ni la Française, ni l’Allemande n’a laissé la moindre faille sur son engagement dans une manche qui s’est jouée au jeu décisif.

Remportant les trois premiers points, la native de Tuzla pensait avoir fait la différence mais Alizé Cornet a répondu pour sceller le sort du match (6-2, 7-6 en 1h44).

Déjà terminé pour Mladenovic

Après avoir dominé Leonie Kung ce samedi au premier tour des qualifications, Kristina Mladenovic devait confirmer face à Vera Zvonareva. La 55e joueuse au classement WTA n’y est pas parvenue. Dès le premier jeu, la Russe a pris le service de son adversaire avant d’écarter deux balles de débreak dans le sixième jeu puis a mis un nouveau coup d’accélérateur pour accentuer son avantage sur la Française. Cette dernière a eu une balle pour effacer un de ses deux breaks de retard mais c’est bien Vera Zvonareva qui a eu le dernier mot dans cette première manche, à sa quatrième balle de set.

Dans le second acte, Kristina Mladenovic a haussé le ton avec le break d’entrée pour mener trois jeux à rien mais c’est bien la Russe qui avait la main dans les échanges. Après avoir laissé échapper quatre balles de débreak dans un cinquième jeu interminable, c’est sur un jeu blanc qu’elle est parvenue à faire son retard.

Sur sa lancée, la native de Moscou a signé trois jeux blancs dont un break pour conclure la rencontre à sa première balle de match. Qualifiée à Madrid, Kristina Mladenovic ne verra pas le tableau principal à Rome.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *