Sabalenka aux portes du Top 10 WTA

Victorieuse dimanche à Ostrava, Aryna Sabalenka se rapproche d’un retour dans le Top 10. La Biélorusse gagne une place et occupe ce lundi la 11e position.

Aryna Sabalenka, Ostrava final, oct. 2020

Aryna Sabalenka gardera un bon souvenir d’Ostrava. La Biélorusse, qui n’avait plus disputé de finale depuis sa victoire à Doha en février dernier, a remporté le simple et le double (aux côtés de la Belge Elise Mertens) en République tchèque à l’occasion de l’avant-dernier rendez-vous de la saison sur le circuit WTA (le tournoi de Linz reste à jouer, le 9 novembre), la faute à cette pandémie de Covid-19 ayant obligé les joueuses à respecter un long break et ayant ensuite fortement chamboulé le calendrier comme écourté l’année 2020. Pénalisée comme toutes ses rivales, Sabalenka n’a pas été la moins bien lotie pour autant. En s’imposant dimanche aux dépens de sa compatriote Victoria Azarenka, balayée en finale comme elle l’avait déjà été à Roland-Garros par la Slovaque Schmiedlova (défaite cinglante 6-2, 6-2 là aussi) mais qui gagne elle aussi une place (13eme), la native de Minsk frappe en effet de nouveau aux portes du Top 10.

Sabalenka revient de loin

Son deuxième trophée en simple cette saison – son septième en carrière déjà après ses succès à Wuhan (deux fois), New Haven, Zhuhai, Shenzhen et donc Doha – lui permet de grimper d’un rang. Onzième à l’issue de cette semaine de toutes les peurs pour elle en République tchèque avec notamment cette remontada assez improbable contre l’Espagnole Sara Sorribes Tormo en quarts de finale, la demi-finaliste de Strasbourg, une semaine avant Roland-Garros, se rapproche du Top 10. Sabalenka, revenue de loin également au premier tour contre la petite pépite américaine Cori Gauff (bond de huit places ce lundi pour occuper la 47e place, meilleur classement de sa carrière) compte 35 points de retard sur Serena Williams, 10e. Kiki Bertens est en revanche inaccessible pour l’instant. La Néerlandaise occupe toujours la 9e place ce lundi. Soit le meilleur classement en carrière de la lauréate d’Ostrava, devenue 9e mondiale en février 2019 après une demi-finale à Saint-Pétersbourg. Elle n’en est plus très loin de nouveau.

Statu quo pour les Bleues

Du côté des Françaises, les comptes sont vite faits dans la mesure où aucune Tricolore n’était en lice à Ostrava. Le classement de nos quatre représentantes du Top 100 reste donc le même, avec toujours la nouvelle numéro 1 française Fiona Ferro en 42e position, devant Caroline Garcia (43e). Pas de changement non plus en ce qui concerne Kristina Mladenovic et Alizé Cornet. La Nordiste reste 49e, tandis que la Niçoise apparaît toujours ce lundi au 53e rang.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *