Abonnez-vous à la newsletter

Kokkinakis renverse Rinderknech et remporte le premier titre de sa carrière

À 25 ans, Thanasi Kokkinakis remporte le premier titre de sa carrière à Adélaïde, chez lui en Australie, après avoir renversé Arthur Rinderknech en finale (6-7, 7-6, 6-3).

Thanasi Kokkinakis - Adélaïde 2022 Panoramic, Tennis Majors

Adélaïde 2 ATP 250 | Tableau

Il y a des jours dont on se souvient toute sa vie. Ce samedi 15 janvier 2022 en fera sans aucun doute partie pour Thanasi Kokkinakis. L’Australien de 25 ans décroche le premier titre de sa carrière en Australie, chez lui face à Arthur Rinderknech (6-7, 7-6, 6-3). Encore plus chez lui, à Adélaïde, là où il est né et où il a grandi.

Après des années de galère sur le circuit, l’ancien 69e joueur mondial peut savourer. Il se rapproche également de nouveau de la 100e place mondiale. Grâce à ce trophée, Kokkinakis pointe au 103e rang au classement ATP après un bond de 42 places. Rinderknech sera lui 48e mondial lundi, le meilleur classement de sa carrière.

Pourtant, dans un duel de cogneurs qui promettait la foudre, c’est bien Arthur Rinderknech qui a pris le dessus en premier. Dans une ambiance chaude et un public tout acquis à la cause de son protégé australien, le Tricolore s’en est sorti au tie-break sur sa première balle de set alors que les deux joueurs avaient remporté tous leurs points au service. De quoi refroidir le public présent.

Comme face à Gaël Monfils dimanche dernier, en demi-finale d’Adélaïde également, l’Australien n’est pas parvenu à empocher le premier acte. Mais cette fois-ci, il a décidé de ne rien lâcher pour une issue différente. Dès son retour sur le court, le jeune joueur de 25 ans s’est battu pour aller arracher une dernière manche décisive.

Rinderknech trop émoussé physiquement pour combattre

Malgré un mini break d’entrée dans le tie-break, Arthur Rinderknech a concédé cinq points d’affilée avant de s’incliner et de devoir affronter le public australien dans une troisième manche délicate. Physiquement, le Tricolore, qui jouait sa première finale sur le circuit ATP, semblait déjà piocher dès la fin de ce set. Quand l’Australien n’avait aucun mal à conserver ses mises en jeu, le Tricolore de 26 ans était poussif.

La tendance s’est confirmée dès le début du troisième set avec le break d’entrée de Kokkinakis qui a, par la suite, concédait seulement deux points sur son engagement jusqu’à la fin du match. Une défaite 6-3 dans la dernière manche et une victoire inoubliable pour l’Australien, très ému à la fin de la rencontre.

“Vous les gars, encore une fois, vous devriez avoir la moitié de ce trophée. L’atmosphère, le soutien… Je ne voudrais pas gagner ce trophée ailleurs qu’ici. Je suis si heureux, merci les gars d’avoir été là”, s’est réjoui le vainqueur du jour après la rencontre.

L’Australien va désormais se concentrer sur l’Open d’Australie qui débute ce lundi. Au premier tour, il devra se défaire de l’Allemand Yannick Hanfmann. Rinderknech, de son côté, se frottera à un autre Australien, Alexei Popyrin

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.