Alcaraz ouvre son palmarès à Umag, et ça ne fait que commencer

L’Espagnol Carlos Alcaraz, 18 ans, a ouvert son palmarès sur le circuit ATP dimanche en battant Richard Gasquet en finale du tournoi d’Umag (6-2, 6-2). Il est le plus jeune vainqueur sur le circuit depuis Kei Nishikori à Delray Beach en 2008.

Il y a eu des échanges de la qualité espérée et un spectacle plaisant, mais de suspense, point. Richard Gasquet, tête de série n°4 à Umag, n’a eu aucune chance de remporter sa première finale ATP depuis 2018, dimanche. En face, Carlos Alcaraz, 18 ans et trois mois, et presque autant d’années de moins que Gasquet désormais âgé de 35 ans, a agi comme un rouleau compresseur pour remporter la finale (6-2, 6-2).

Cette finale marque l’avènement d’un des probables futurs cracks du tennis mondial. Révélé en février 2020 à Rio de Janeiro, quand, à 16 ans, il avait écarté Albert Ramos Viñolas au premier tour de l’ATP 500, Alcaraz grimpe tous les échelons à grande vitesse vers l’avenir qui lui est promis avec un jeu de terre battue déjà très performant.

Alcaraz 54e mondial lundi

Le pensionnaire de l’académie Ferrero est le plus jeune vainqueur sur le circuit ATP depuis Kei Nishikori à Delray Beach en 2008. Il a seulement huit jours de moins que Rafael Nadal quand il avait remporté son premier trophée à Sopot en 2004.

Il sera 54e mondial à l’ATP lundi, évidemment son meilleur classement en carrière, juste derrière (52e), sa victime en finale, qui ne sera pas étonnée de voir Alcaraz lui passer devant bientôt. Ce classement est proche de son objectif de la saison, une entrée dans le Top 50.

De finale, il n’y a pas vraiment eu. Deux breaks par set, dont un dès le deuxième jeu de service de Gasquet, ont permis à Alcaraz de dominer cette finale grâce à sa lourdeur de balle et une détermination très démonstrative du premier au dernier point. Quand il a servi pour le match, Alcaraz a démarré par une double faute. Mais il a conclu la partie à sa première balle de match, d’une immense coup droit décroisé.

La question n’est pas de savoir si Alcaraz gagnera d’autres titres sur terre battue sur le circuit. Mais lesquels, quand et combien de fois.

LA SAISON 2021 DE CARLOS ALCARAZ AU 26 JUILLET 2021

• Passé de la 141e place à la 54e place mondial en huit mois (il était 490e en janvier 2020)
• Un titre ATP 250 (Umag)
• Un titre en Challenger (Oeiras 3)
• Engagé dans les trois tournois du Grand Chelem (issu des qualifs à l’Open d’Australie et Roland-Garros ; qualification directe à Wimbledon)
• Troisième tour à Roland-Garros (battu par Struff)
• Demi-finale à l’ATP 250 de Marbella (battu par Munar)
• Premier match gagné en Masters 1000 (Mannarino à Madrid)
• 29 matchs gagnés, 12 défaites
• Victoires contre Goffin (14e mondial à Melbourne), Ruud (26e à Marbella), Basilashvili (31e à Roland-Garros), Mannarino (35e à Madrid)

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *