Andy Murray sèchement éliminé d’entrée à Montpellier

Privé d’Open d’Australie, Andy Murray disputait son premier match sur le circuit principal cette saison. Au premier tour du tournoi de Montpellier, l’ancien numéro 1 mondial a été sèchement éliminé par Egor Gerasimov (7-6, 6-1).

Andy_Murray_Montpellier_2021

« Je n’ai rien regardé de l’Open d’Australie, c’était trop difficile, j’avais envie d’y être. J’ai même arrêté de suivre les autres joueurs de tennis sur les réseaux sociaux. Je ne voulais vraiment rien voir. » Privé du Majeur australien en raison d’un test positif à la COVID-19, Andy Murray s’était consolé avec une finale au Challenger de Bielle, perdue contre Illya Marchenko le 14 février. A Montpellier, invité par les organisateurs, il n’est pas parvenu à amplifier cette lueur d’espoir dans sa quête de retour au plus haut niveau. Le Britannique s’est sèchement incliné d’entrée face à Egor Gerasimov. 7-6, 6-1 en 1h44.

A plusieurs reprises, Andy Murray a souri. Une image rare sur le court. Surtout quand ce n’est pas un rire jaune, de dépit. Le problème, c’est que ses zygomatiques se sont le plus souvent activés après des points perdus. Comme lors du premier break du match concédé à 4-3 dans le premier set. Mais, combatif de nature, l’Écossais est parvenu à réagir dans la foulée pour égaliser à 4-4. Les deux hommes tenant ensuite leurs engagements sans frémir, place au jeu décisif. Le moment fort de ce duel. Là, malgré son expérience, l’ancien numéro 1 mondial a semblé plus fébrile que le 83e du classement ATP.

A 4 points à 3 contre lui, le natif de Glasgow, précédemment mis sous pression par plusieurs bons retours de revers de son adversaire, a commis une double faute. Mené ensuite 6-4, Murray s’est accroché. Au point d’écarter les deux balles de set pour s’en procurer une à son tour. En vain, Gerasimov l’effaçant d’un bon service. Agressant une deuxième balle faiblichonne de Murray avec un retour de revers, le Biélorusse a ensuite manqué, de peu, la conclusion du tie-break à sa troisième occasion. Mais, irrégulier à l’échange, Murray a fini par payer ses erreurs. Vendangeant un coup droit d’attaque « facile », à 8-8, le triple vainqueur e Grand Chelem a offert une quatrième opportunité. Ce fut la bonne. 10 points à 8.

Un jeu décisif à suspens, puis plus rien

Désormais 121e de la hiérarchie planétaire, Murray a ensuite sombré. Décroché d’entrée jeu par un double break, il est apparu loin du niveau qu’il espère retrouver. Celui après lequel il court pour être à nouveau capable de bousculer les meilleurs joueurs du monde.

« Si je peux rester en bonne forme physique pendant une longue période, je ne vois pas pourquoi je ne serais pas capable de rivaliser à nouveau avec les meilleurs », a-t-il déclaré en conférence de presse en amont du tournoi. « Même si c’est très difficile face à des gars comme Roger (Federer), Rafa (Nadal), Novak (Djokovic), Thiem, Medvedev… »

Moins solide à l’échange, parfois approximatif dans son placement, Murray n’a pas non plus pu compter sur son service : seulement 52 % de premières balles sur l’ensemble de la rencontre. Mené 5-0, il a tout de même réussi à sauver l’honneur en écartant une balle de « bulle » au passage.

La dernière victoire d’Andy Murray sur le circuit principal remonte au 1er septembre 2020. C’était au premier tour de l’US Open, après une remontée épique contre Yoshihito Nishioka. Depuis, les défaites s’enchaînent. Quatre au total, face à Félix Auger-Aliassime, Stan Wawrinka, Fernando Verdasco, et donc Egor Gerasimov. Un revers qui ne devrait toutefois pas ébranler les certitudes acquises à l’entraînement ces derniers mois.

« J’ai fait des matchs d’entraînement avec beaucoup de très bons joueurs, classés entre la 20e et la 70e place. Si j’étais écrasé par ces gars, je ne continuerais pas. Je sais à quel niveau je suis », avait-il confié avant son entrée en lice montpelliéraine. « J’ai toujours la sensation que je peux me battre pour les grands tournois. J’aurais aimé être en Australie. Je me sentais prêt, aucun doute là-dessus. »

 

 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *