Abonnez-vous à la newsletter

Nadal, après sa défaite face à Shapovalov à Abou Dabi : “Je ne peux pas garantir à 100 % que je jouerai en Australie”

Rafael Nadal doit notamment jouer un tournoi dès la première semaine de janvier puis le premier Grand Chelem de l’année.

Rafael Nadal, à Abou Dabi en 2021 Rafael Nadal, à Abou Dabi en 2021. Crédit AI / Reuters / Panoramic

Satisfait, mais prudent. Après sa défaite accrochée face à Denis Shapovalov dans le match pour la troisième place du tournoi d’Abou Dabi, Rafael Nadal, qui s’était déjà incliné contre Andy Murray vendredi, s’est dit globalement content de son tournoi.

Malgré cela, l’Espagnol n’a pas souhaité confirmer sa présence en Australie. C’était pourtant, comme il l’avait indiqué à Paris le 1er novembre, son intention première. Mais après cette reprise, il a préféré jouer la montre avant d’annoncer sa décision finale, par nécessité de voir comment son corps allait réagir aux efforts récents.

« L’objectif est atteint”, a affirmé Nadal après le match contre le Canadien. “J’ai disputé deux rencontres en passant au total environ quatre heures sur le court en deux jours. J’ai pris du plaisir. Je vais continuer ma route.” Une route dont il doit encore définir le tracé.

L’objectif est atteint.

Rafael Nadal

Alors qu’il avait auparavant annoncé vouloir jouer un tournoi de préparation à l’Open d’Australie dès la première semaine de janvier – le Melbourne Summer Set -, le Majorquin s’est cette fois montré plus prudent. Avant d’arrêter avec certitude la suite de son programme, il doit encore réfléchir.

“Il faut que j’en parle avec mon équipe”, a-t-il confié aux journalistes. “Pour être honnête, je ne peux garantir à 100 % (qu’il sera en Australie, ndlr). L’idée est d’aller là-bas et de donner le maximum, c’est l’objectif. Mais nous devons d’abord voir comment mon corps se sent après ces deux derniers jours. Après cela, il sera temps de prendre une décision. A ce stade de ma carrière et après tout ce que j’ai vécu, j’y vais au jour le jour. Je dois bien réfléchir avant chaque choix.”

“Je crois toujours que je serai assez compétitif pour pouvoir prétendre aux choses pour lesquelles je me suis battu lors des quinze dernières années”, a-t-il ajouté. “Sinon, pour moi, ça n’a aucun sens. Je ne joue pas pour l’argent ou simplement pour m’amuser, je joue aussi pour continuer à atteindre des objectifs. Ou, au moins, de prendre du plaisir à essayer de les atteindre.”

Je ne joue pas pour l’argent ou simplement pour m’amuser, je joue aussi pour pour atteindre des objectifs.

Rafael Nadal

Jeudi, en conférence de presse, il était pourtant apparu plus certain de son avenir. “À quel niveau je serai en Australie ? L’expérience m’a appris que les choses peuvent changer très vite et que personne ne sait ce qui peut arriver en un mois”, avait-il répondu devant la presse.

“Mon seul objectif : être en bonne santé et jouer un tournoi avant l’Australie. Je veux être sur place vingt jours pour pouvoir m’entraîner. J’ai fait un excellent boulot à la maison, je m’entraîne bien, avec la bonne attitude. J’ai beaucoup travaillé sur ma condition physique.”

“Je sais que ça va être difficile car je vais jouer seulement un tournoi avant l’Australie et deux matches à Abu Dhabi”, avait-il poursuivi. “Je n’aurai pas beaucoup d’heures en compétition dans les jambes, mais l’essentiel est que j’ai encore le feu intérieur pour continuer et avoir envie de me battre sur le court.”

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.