Rafael Nadal en 2021 : battu à Roland-Garros, arrêté par les blessures, la sombre année de « Rafa »

Malgré un dixième titre à Rome et un douzième à Barcelone, Rafael Nadal a vécu une année difficile, handicapé par des douleurs au dos puis au pied. Il n’a remporté que deux titres, a fait l’impasse sur de nombreux tournois et a cédé sur ses terres de Roland-Garros face à Novak Djokovic, avant de définitivement tirer un trait sur sa saison au mois d’août.

Rafael Nadal, for Tennis Majors 2021 review

2021 a été une année compliquée pour Rafael Nadal, diminué par des douleurs au dos en début de saison, puis stoppé par une blessure au pied à mi-saison. Après sa défaite en demi-finales de Roland-Garros face à son grand rival Novak Djokovic, il n’a disputé qu’un seul tournoi avant d’officialiser la fin de sa saison au mois d’août.

Même en 2020, marquée par six mois d’arrêt du circuit en raison de la pandémie de Covid-19, le Majorquin avait joué davantage (34 matchs contre 29). Pour la deuxième année de suite, il n’a soulevé que deux trophées. Des éclaircies dans une saison décevante : un douzième titre sur ses terres à Barcelone et une decima à Rome.

Pas un seul titre du Grand Chelem au moment de faire les comptes. Une anomalie quand on sait que cela ne lui est arrivé qu’à trois reprises (en 2004 pour sa première saison chez les pros, en 2015 et 2016) en 18 ans de carrière. Dans le même temps, Novak Djokovic a raflé trois majeurs et fondu sur le Majorquin dans la course au meilleur joueur de tous les temps. Le Serbe détient pour la première fois de sa carrière autant de titres du Grand Chelem que Nadal.  Avec Roger Federer, ils sont désormais trois à co-détenir le record de 20 titres.

  • Classement de Nadal fin 2020 : 2
  • Classement de Nadal fin 2021 : 6
  • Bilan de l’année : 24 victoires, 5 défaites
  • Titres : 2
Rafael Nadal at Rome in 2021
Rafael Nadal, Rome 2021, © AI / REUTERS / PANORAMIC

Meilleure performance : Une decima à Rome remportée face à Djokovic

La meilleure performance de Rafael Nadal cette saison a eu lieu au Foro Italico, où il a soulevé son 36e Masters 1000 face au numéro 1 mondial Novak Djokovic (7-5, 1-6, 6-3). Pour leur premières retrouvailles depuis la finale de Roland-Garros en octobre, remportée par Nadal, les deux hommes se sont livrés une lutte intense dans le premier set, qui a duré 1h14. Dépassé dans la deuxième manche, Nadal a ensuite profité de la baisse de régime de Djokovic, qui avait disputé son quart et sa demi-finale dans la même journée la veille avec cinq heures de jeu dans les pattes.

Sur sa route vers le titre, Nadal a évincé du beau monde : Jannik Sinner, Denis Shapovalov, Alexander Zverev et Reilly Opelka. Son duel contre Shapovalov a notamment été magistral et lui a apporté beaucoup de confiance après avoir remonté un set et un break de retard, et sauvé deux balles de match (3-6, 6-4, 7-6).

Le Majorquin s’est offert une decima à Rome, qui est donc devenu le quatrième tournoi où il s’est imposé à dix reprises ou plus avec Monte-Carlo (11), Barcelone (12) et bien sûr Roland-Garros (13).

Meilleur résultat en Grand Chelem : Une demi-finale à Roland-Garros

Rafael Nadal ne s’est aligné que sur deux des quatre Grands Chelems de la saison. Après un quart de finale à l’Open d’Australie (défaite contre Stefanos Tsitsipas en cinq sets après avoir mené deux manches à zéro), il a atteint son meilleur résultat à Roland-Garros où il s’est incliné en demi-finales contre Novak Djokovic à l’occasion d’un match légendaire (3-6, 6-3, 7-6, 6-2).

Avant ce choc aux allures de finale, seul Diego Schwartzman avait réussi à prendre un set au Majorquin, alors numéro 3 mondial et 13 fois vainqueur à Paris. Djokovic a joué son meilleur tennis pour faire tomber Nadal sur ses terres après 4h11 de combat. Diminué par une blessure au pied, dont il ne parla pas tout de suite, Nadal a subi également sa plus grosse désillusion.

Le meilleur moment de sa saison : deux titres sur terre battue, à Barcelone et Rome

Sans grande surprise, Rafael Nadal a connu sa meilleure partie de saison sur terre battue. Absent pendant deux mois du circuit pour soigner son dos après l’Open d’Australie, il a fait son retour à Monte-Carlo, où il s’est incliné en quart de finale face à un membre de la Next Gen, Andrey Rublev. Mais dès le tournoi suivant, à Barcelone, il est progressivement monté en puissance pour s’imposer sur ses terre catalanes et rassurer sur son état de forme.

En finale, il a obtenu sa revanche sur Stefanos Tsitsipas, pour ce qui reste l’un des matchs de l’année. Il a vu le Grec revenir à un set partout, mais contrairement à l’Open d’Australie, où il avait sombré en fin de rencontre, il a tenu bon, a sauvé une balle de match pour arracher la victoire dans une fin de match haletante (6-4, 6-7, 7-5).

Nadal n’a disputé que deux finales cette saison, toutes deux sur terre battue (Barcelone et Rome). Un maigre bilan pour un champion de sa trempe qui a joué 125 finales au cours de sa carrière. Son efficacité de 100% en finale lui a permis d’accroître son palmarès à 88 titres dont 62 sur terre battue.

Le pire moment de sa saison : Son dos l’a fait souffrir, puis son pied l’a arrêté

Rafael Nadal a enchaîné les pépins physiques cette saison. Il a débuté l’année à l’Open d’Australie avec des douleurs au dos, qui l’ont handicapé au cours de ses matchs et l’ont poussé à se retirer de plusieurs tournois (Rotterdam, Dubaï, Miami). Même après avoir récupéré et connu une belle réussite sur terre battue au printemps, c’est son pied gauche qui a fini par le stopper.

La demi-finale perdue contre Djokovic à Roland-Garros a marqué un tournant. Six jours plus tard, Nadal annonçait qu’il renonçait à Wimbledon et aux Jeux Olympiques afin de récupérer et « de préserver son corps ».

Son retour à la compétition a été de courte durée. A Washington, il n’a remporté qu’un match dans la douleur face à Jack Sock, avant d’être sorti par Lloyd Harris. Il a ensuite enchaîné les forfaits à Toronto et à Cincinnati. Finalement, il a annoncé son retrait de l’US Open ainsi que pour le reste de la saison, le 20 août.

A cette occasion, il a révélé souffrir du syndrome de Muller-Weiss, une maladie dégénérative qui cause une déformation du scaphoïde du pied. Un pépin qu’il traîne depuis 2005 et qui l’a freiné dans sa carrière. En septembre, il a reçu un traitement au pied dans une clinique de Barcelone, avant de reprendre l’entraînement un mois plus tard.

Rafael Nadal hors du court : Un documentaire sur son académie, l’engagement en faveur de la vaccination et le soutien aux sportifs

Rafael Nadal a pu passer beaucoup de temps sur son île de Majorque cette saison, où il a grandi et où il vit avec sa femme Xisca et sa famille. Il s’entraîne dans son académie de Manacor, dirigée par son oncle Toni. En septembre, il a présenté le documentaire sur la Rafa Nadal Academy, diffusé par Amazon Prime.

Rafael Nadal est très actif sur les réseaux sociaux. Il a notamment annoncé la fin de sa saison sur ses comptes Twitter et Instagram.

Nadal publie également des messages destinés à des sportifs qu’il apprécie. Il a soutenu son ami Tiger Woods, blessé dans un accident de voiture, félicité le club de football Villarreal et l’équipe nationale italienne pour leur titre en Ligue Europa et en Coupe d’Europe, salué la promotion du club de Majorque en première division, a retweeté Carlos Alcaraz avec ses félicitations pour son premier titre et remercié son ami et compatriote Paul Gasol pour sa brillante carrière de basketteur au moment de sa retraite. En tant que fidèle supporter du Real Madrid, il a publié un message de soutien à Karim Benzema en vue du ballon d’or.

Son message de félicitations à Novak Djokovic après son sacre à Roland-Garros, alors que ce dernier le rejoignait sur la marche des co-recordmen de titres du Grand Chelem avec 20 trophées, a été le plus aimé des messages postés sur son compte Twitter cette année.

Au mois de mai, Rafael Nadal a obtenu pour la deuxième fois de sa carrière la distinction de sportif de l’année des Laureus Awards. Un trophée qui distinguait son 20e titre du Grand Chelem obtenu à Roland-Garros 2020.

Même éloigné des courts, le champion espagnol a continué à défendre la vaccination. « Je comprends qu’il y ait des gens qui ne veulent pas se faire vacciner. Mais de mon point de vue, quand on vit des situations et des moments comme ceux que nous vivons, je pense que c’est un peu égoïste. Nous avons beaucoup souffert, et peut-être ne connaissons-nous pas à 100 % les effets des vaccins, mais nous devons faire confiance aux médecins. »

Son auto-évaluation

« Sincèrement je sors d’une année où j’ai souffert bien plus que je n’aurais dû avec mon pied et j’ai besoin de me donner du temps », avait annoncé Nadal dans un communiqué publié sur Twitter le 20 août 2021.

« La seule chose dont vous pouvez être sûrs, c’est que je vais me battre tous les jours pour y parvenir. Il me reste de belles années, j’y pense vraiment. Je reviendrai, et je reviendrai de la bonne façon. »

L’avis de Tennis Majors

C’est une année bien difficile pour Rafael Nadal, qui a fêté ses 35 ans cette année. Mais, même diminué, le Majorquin a réalisé de beaux résultats avant de tirer un trait sur sa saison. En Grand Chelem, seuls un excellent Stefanos Tsitsipas et un Djokovic à son meilleur niveau ont réussi à le faire plier après deux matchs accrochés (cinq sets en quart de finale de l’Open d’Australie et quatre sets en demi-finales de Roland-Garros).

L’Espagnol a encore l’envie et il a déjà prouvé par le passé qu’il était capable de revenir à son meilleur niveau après des blessures. Alors que le titre de meilleur joueur de tous les temps est en jeu, il ne laissera pas à Djokovic l’occasion de le dépasser au nombre de majeurs, sans combattre. Et dans ce domaine, une chose est sûre, on peut compter sur lui.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *