Abonnez-vous à la newsletter

Nadal signe son retour avec un 89e titre, et un record

Ce dimanche, Rafael Nadal a remporté l’ATP 250 de Melbourne grâce à une victoire en deux sets face à la surprise Maxime Cressy.

Spain's Rafael Nadal at the ATP Melbourne Summer Set Tennis – ATP 250 – Melbourne Summer Set – Melbourne Park, Melbourne, Australia – January 4, 2022 Spain’s Rafael Nadal in action during his doubles match with Jaume Munar against Argentina’s Sebastian Baez and Tomas Martin Etcheverry || 216896_0015

Retour réussi pour Rafael Nadal. Voilà un bel euphémisme. Pour son premier tournoi officiel après de nombreux mois de convalescence, l’Espagnol s’est offert un trophée de plus – le 89e en simple sur le circuit principal – et un record. Grâce à ce sacre, il est devenu le premier à remporter au moins un titre au cours d’une saison pour la 19e année consécutive, trois unités devant Djokovic (série en cours) et quatre de plus que Roger Federer (2001-2015).

Pour ce faire, le “taureau de Manacor” a dû cravacher. Face au serveur-volleyeur américano-français Maxime Cressy – première finale sur le circuit ATP, 112e mondial et issu des qualification – il a eu besoin de 1h44 et une balle de set écartée dans l’acte initial avant de s’imposer 7-6, 6-3.

Dès l’entame du duel, le gaucher des Baléares a eu trois balles de break. Puis deux de plus à 3-3. En vain. Face au canonnier né à Paris, qui a claqué 17 aces en demi-finale contre Grigor Dimitrov samedi, il a dû se plier à l’exercice toujours périlleux du jeu décisif.

Nadal a mis plus d’aces que Cressy

Là, à 5-5, il s’est mis en grand danger avec une double faute offrant une balle de set à Cressy, sur l’engagement de celui-ci. Nerf solide, le monument aux 20 titres du Grand Chelem l’a sauvée d’un passing alors que son adversaire avait tenté le service-volée sur deuxième balle. Sur le point suivant, même scénario, puis Nadal a bouclé l’affaire 8 points à 6 grâce à service gagnant slicé sur le revers adverse.

Pas le temps de savourer. A 1-1 dans la seconde manche, le Majorquin a cédé sa mise en jeu pour la première fois de la rencontre. Dans la foulée, concentré, il a réussi un jeu brillant, avec trois retours gagnants pour réussir le débreak. Quelques minutes plus tard, à 4-3, il plaçait une nouvelle estocade pour prendre une deuxième fois l’engagement de son rival du jour, avant de s’imposer en lui pilonnant une dernière fois le revers.

Symbole de sa qualité de relance, le 6e joueur mondial n’a pris “que” 8 aces face au colosse de 1m98. Moins à l’aise dans ce domaine, ce dernier est, lui, resté 9 fois sans toucher la balle sur le service de l’Espagnol. “Ton jeu (service-volée) va faire son trou”, a affirmé Nadal à Cressy lors de la remise des trophées. “Tu apportes quelque chose de nouveau dans le tennis. Je te souhaite le meilleur pour la suite.”

Outre Cressy, Rafael Nadal a vaincu Berankis et Ruusuvuori cette semaine. Des adversaires tous classés au-delà du 90e rang de la hiérarchie planétaire. De quoi toutefois se mettre en confiance, sans lâcher le moindre set, avant l’Open d’Australie dont le tableau principal débute le 17 janvier.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.