Mannarino passe à la trappe, Rublev qualifié

Adrian Mannarino a été sorti d’entrée à Barcelone. En revanche, Andrey Rublev a parfaitement su négocier son entrée en lice et rejoint les huitièmes.

Adrian Mannarino, Acapulco 2020

Adrian Mannarino ne rejoindra pas les huitièmes de finale du tournoi ATP 500 de Barcelone en Espagne, sur terre battue. Ce mercredi, le Français, 34eme joueur mondial et tête de série n°17, a été éliminé pour son entrée en lice, au deuxième tour, par l’Espagnol Albert Ramos Vinolas, 46eme joueur mondial, en deux manches (6-4, 6-4) et 1h24 de jeu. Pourtant, c’est bien le Français qui avait pris les devants d’entrée de première manche. A la faveur notamment d’un break blanc, le Tricolore a rapidement mené 3-0. Une bonne entrée en matière qu’Adrian Mannarino n’a ensuite pas confirmé. De 1-3, le mieux classé des deux s’est ensuite retrouvé mené 5-3. Sur sa mise en jeu suivante, le 35eme joueur mondial a dû sauver deux nouvelles balles de break, synonymes alors de balles de set. Ce n’était que partie remise pour l’Espagnol, qui a conclu sur son propre service (6-4). Dans la deuxième et dernière manche, la tête de série n°17 a été breakée d’entrée, avant de parvenir à combler son retard à 1-2. Après un nouveau service perdu, à 3-3, Adrian Mannarino a fini par rendre les armes (6-4).

Rublev n’a pas tremblé

De son côté, Albert Ramos Vinolas affrontera, en huitièmes de finale, Andrey Rublev. Le Russe, septième joueur mondial et tête de série n°3, a éliminé l’Italien Federico Gaio, 138eme joueur mondial et lucky loser, en deux manches (6-4, 6-3) et 1h24 de jeu. Dans la première manche, les deux hommes ont fait jeu égal pendant les huit premiers jeux. A ce moment-là, l’Italien s’est procuré deux premiers balles de break, avant toutefois de céder cette première manche, sur sa propre mise en jeu et au bout de la deuxième tentative de son adversaire (6-4). Dans la deuxième manche, à 1-1, Andrey Rublev a été breaké le premier, malgré deux premières balles sauvées, avant toutefois de débreaker dans la foulée. Là encore, l’Italien a craqué au plus mauvais des moments. Après un nouveau break, blanc, à 3-4, le Russe ne s’est ensuite pas fait prier pour mettre un point final à cette rencontre, dans la foulée (6-3). Ça passe également pour le Canadien Felix Auger-Aliassime, 20eme joueur mondial et tête de série n°10, qui a éliminé l’Italien Lorenzo Musetti, 87eme joueur mondial et bénéficiaire d’une wild card, en trois manches (4-6, 6-3, 6-0) et 2h05 de jeu.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *