Jusqu’à 1 000 spectateurs par jour à Barcelone

David Ferrer, directeur du tournoi ATP 500 de Barcelone, a annoncé que 1 000 personnes par jour seront admises la semaine prochaine sur les lieux de l’événement. Un petit rayon de soleil en pleine pandémie de coronavirus.

Barcelona's final, 2019

La tournée européenne sur terre battue continue pour les protagonistes du circuit. Après Marbella et Cagliari, puis Monte-Carlo qui prend fin ce dimanche, direction Barcelone pour Rafael Nadal, Stefanos Tsitsipas, Andrey Rublev ou encore Diego Schwartzman. A deux jours du début de ce tournoi ATP 500, son directeur qui n’est autre que David Ferrer a fait un point pour le quotidien espagnol As sur les règles sanitaires en vigueur pendant le tournoi. « Il y aura une bulle pour les joueurs et leur équipe technique. Les hôtels seront réservés uniquement pour eux et pour certains assistants. Ils ne pourront se rendre de l’hôtel à l’enceinte sportive et vice-versa que dans les transports de l’organisation », a-t-il notamment indiqué. L’ancien numéro 3 mondial a profité de cet entretien pour annoncer la jauge mise en place pour accueillir le public. « Il y aura jusqu’à un millier de spectateurs par jour (environ 12% de la capacité) qui pourront venir assister aux matchs », a-t-il informé.

Une éclaircie à Barcelone

Une bonne nouvelle pour les fans espagnols de tennis qui encourageront leurs compatriotes et notamment Nadal, vainqueur à onze reprises ici, qui veut rebondir après son élimination par Rublev en quarts de finale à Monte-Carlo. Les joueurs pourront également se satisfaire de ce soutien. Benoît Paire, qui fera face à un qualifié au premier tour, a extériorisé récemment toute sa frustration de jouer dans des stades vides. Après sa défaite d’entrée contre Jordan Thompson au premier tour de Monte-Carlo, le 35eme mondial a déclaré avec véhémence en conférence de presse qu’il ne ressent aucun plaisir à jouer dans ces conditions. La majorité des joueurs n’a plus joué devant du public depuis l’Open d’Australie au mois de février. Lors du premier Grand Chelem de l’année, une jauge de 30 000 spectateurs par jour avait été mise en place, avant qu’un confinement de cinq jours ne change la donne et n’entraîne un retour au huis-clos, avant de finir la quinzaine devant une jauge moins élevée de personnes.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *