Schwartzman en finale à Buenos Aires face à l’autre frère Cerundolo

Diego Schwartzman s’est qualifié samedi pour la finale du tournoi de Buenos Aires, toujours sans perdre un set, en dominant Miomir Kecmanovic (6-0, 6-4). La tête de série N.1 affrontera dimanche Francisco Cerundolo, tombeur d’Albert Ramos-Vinolas samedi et frère de Juan Manuel Cerundolo, sacré à Cordoba la semaine passée.

Diego Schwartzman, Cordoba, 2021

Diego Schwartzman n’est plus qu’à une victoire de remporter enfin le tournoi de sa ville natale. Finaliste malheureux contre Marco Cecchinato en 2019 et contraint au forfait avant sa demi-finale face à Pedro Sousa l’année dernière, l’Argentin s’est qualifié pour une nouvelle finale à Buenos Aires ce samedi. Tête de série N.1 du tableau, Schwartzman a aisément dominé Miomir Kecmanovic (6-0, 6-4). Il affrontera dimanche son compatriote et autre natif de la capitale argentine, Francisco Cerundolo, qui suit l’exemple de son frère cadet Juan Manuel, sacré à Cordoba la semaine dernière pour son tout premier tournoi ATP, et disputera sa première finale sur le circuit principal. Sa victime : Albert Ramos-Vinolas (7-6, 3-6, 6-2), déjà battu par le frangin en finale à Cordoba.

Schwartzman s’y était justement incliné contre l’Espagnol, au stade des quarts de finale. Dans la foulée d’un Open d’Australie décevant (élimination dès le troisième tour, en trois sets par la sensation Aslan Karatsev), le 9e joueur mondial avait raté son entame de tournée sud-américaine sur terre battue. Mais il a sérieusement rectifié le tir dans son fief de Buenos Aires depuis le début de la semaine. Aucun set perdu, une moyenne de jeux perdus par manche inférieure à 3 : Schwartzman affiche un niveau de jeu solide, à l’image de la partition récitée ce samedi.

Jamais il n’a laissé le moindre espoir à Kecmanovic, pourtant tête de série N.4 (42e ATP). L’Argentin a ainsi mis sous contante pression le Serbe, qui a remporté tout juste un point sur deux sur sa mise en jeu et qui a concédé 12 balles de break sur l’ensemble de la rencontre. A contrario, Schwartzman n’a laissé qu’une seule opportunité à Kecmanovic, et il l’a écartée, à 4-3 dans le second set. « Peque » abordera ainsi sa 11e finale sur le circuit ATP (trois gagnées pour sept perdues) en pleine confiance.

Schwartzman en quête d’un titre depuis août 2019

Mais il devra se méfier d’un adversaire qui n’aura absolument rien à perdre. Cerundolo ne dispute que son quatrième tableau principal sur le circuit ATP, sur des tournois argentins. Son frère avait profité de la sienne pour remporter le titre à Cordoba, Francisco n’est plus qu’à une victoire de l’imiter. Issu des qualifications, Cerundolo a obtenu contre Ramos-Vinolas sa cinquième victoire en trois sets sur ses six matchs de la semaine.

Dans un style différent de celui de son frère, Cerundolo a remporté trois titres sur terre battue sur le circuit Challenger depuis le restart et était encore en finale à Concepcion la semaine précédant le tournoi de Cordoba. Assuré de grimper au moins à la 112e place du classement ATP, Cerundolo intégrerait le Top 100 en cas d’exploit face à Schwartzman. Ce dernier n’a plus remporté de titre depuis sa victoire à Los Cabos en août 2019. Une disette de 19 mois à laquelle il aimerait mettre un terme ce dimanche.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *