Medvedev écrabouille Auger-Aliassime, le Canada et la Russie à égalité

Après la défaite de Safiullin face à Shapovalov, Medvedev a marché sur Auger-Aliassime lors de demi-finale de l’ATP Cup entre la Russie, tenante du titre, et le Canada.

Russia's Daniil Medvedev reacts during his semi final match against Canada's Felix Auger-Aliassime at the ATP Cup

ATP Cup 2022Résultats Calendrier

Il avait lancé son année par une défaite face à Ugo Humbert après une empoignade épique, depuis il est invincible. Que ce soit en simple ou en double associé à Roman Safiullin, Daniil Medvedev a enchaîné les victoires. Six au total. Ce samedi, en demi-finale de l’ATP Cup, il n’a fait qu’une bouchée de Félix Auger-Aliassime pour permettre à la Russie d’égaliser face au Canada après le revers de Safiullin (6-4, 5-7, 6-4) contre Denis Shapovalov. Succès 6-4, 6-0 en 1h09.

« C’était très dur jusqu’à 4-4 dans le premier set, je me demandais comment j’allais pouvoir le breaker », a expliqué le vainqueur lors de l’interview sur le court. « Puis il a commencé à jouer un peu moins bien et j’ai su en profiter. Maintenant, en double, tout peut arriver, chaque équipe peut gagner. Nous devons rester concentrés, bien jouer, et j’espère que nous le ferons. »

Medvedev a rempoté huit jeux de suite

Après les huit premiers jeux de l’acte initial, aucune balle de break. Puis Medvedev a trouvé la faille et a déroulé. Profitant de la baisse de régime d’un adversaire pourtant en confiance, tombeur de son premier Top 3 en la personne d’Alexander Zverev jeudi, le Moscovite n’a plus perdu le moindre jeu jusqu’à la fin du duel. Impressionnant aussi bien offensivement que défensivement, il n’a laissé que dix points en route lors des sept jeux qui ont suivi le break à 4-4.

La qualification pour la finale va désormais se jouer entre la paire composée par Medvedev et Safiullin, face à celle formée d’Auger-Aliassime et Shapovalov. Depuis le début de la compétition, le duo russe, invaincu, a réussi des performances inattendues en venant à bout des spécialistes Martin / Roger-Vasselin et Peers / Saville, ou encore Berrettini / Sinner. Quand aux deux potes Canadiens, ils sont d’abord tombés contre Fritz / Isner avant de s’imposer devant J. Murray / Salisbury.

La nation qui sortira gagnante de ce choc affrontera l’Espagne, qualifiée pour la finale après sa victoire face à la Pologne Vendredi.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *