Humbert grimpe de six places et occupe le meilleur classement ATP de sa carrière

Au lendemain de sa victoire à Anvers, Ugo Humbert grimpe de six rangs dans la hiérarchie. Désormais 32e, le jeune Messin n’avait encore jamais été aussi bien classé.

Ugo Humbert, Anvers 2020

Le tube de l’automne se nomme Ugo Humbert. Vainqueur dimanche à Anvers (Belgique) du deuxième titre de sa carrière après son succès en début d’année à Auckland (Nouvelle-Zélande), où il avait dominé son compatriote et aîné Benoît Paire en finale, le jeune joueur messin de 22 ans signe la plus belle progression de la semaine au classement ATP, actualisé ce lundi. Ce deuxième trophée depuis ses débuts sur le circuit professionnel permet en effet au grand espoir de notre tennis de grimper de six rangs dans la hiérarchie. Un bond qui propulse Humbert, 38e la semaine dernière, au 32e rang mondial, devant des pointures comme Kei Nishikori (37e), Marin Cilic (41e) ou encore Nick Kyrgios (44e). Juste récompense pour l’ex-protégé de Cyril Brechbuhl, qui avait déjà atteint les quarts de finale à Hambourg (Allemagne) le mois dernier (défaite contre le Norvégien Ruud) et qui a réussi à Anvers une semaine assez incroyable.

Ugo Humbert, Anvers 2020

Quelle année 2020 pour Humbert !

Le Mosellan, qui occupe ce lundi le meilleur classement de sa carrière, a notamment remporté un nouveau succès sur un membre du Top 20 l’Espagnol Pablo Carreno-Busta (15e) – son cinquième de l’année (il compte également un Top 10 à son tableau de chasse : Daniil Medvedev) – et arraché une victoire venue d’ailleurs en demi-finales du tournoi belge à l’issue d’une résistance folle aux dépens de Daniel Evans après avoir écarté… quatre balles de match. En finale, Humbert, qui avait débuté l’année à la 57eme place, a encore souffert, mais dans la seconde manche uniquement face à l’Australien Alex De Minaur. Ce dernier, 25e (+4), retrouve le Top 25 ce lundi après son beau parcours en Belgique. Au même titre qu’Ugo Humbert, qui n’a encore jamais gagné un match dans le tableau principal du tournoi indoor parisien, il aura son mot à dire à Bercy dans une semaine.

Mannarino monte aussi

Belle semaine également pour un autre de nos représentants sur le circuit ATP Adrian Mannarino. En lice, lui, sur le deuxième tournoi de Cologne, le Francilien, sorti d’entrée à Saint-Pétersbourg deux semaines plus tôt, a atteint les quarts de finale, ne butant que sur le numéro 7 mondial Alexander Zverev, vainqueur ensuite du tournoi, à l’issue d’un marathon qui aurait très bien pu faire le bonheur du Français et non de l’Allemand. Tombeur sur sa route de Poyprin et de Kecmanovic, mieux classé que lui, Mannarino, 22e du classement au plus fort de sa carrière (il y a deux ans), retrouve le Top 40 ce lundi (39e) avec un gain de deux places après ce beau parcours en Allemagne.

Zverev, de son côté, qui a bissé à Cologne après avoir déjà remporté le premier tournoi la semaine précédente, compte déjà 13 titres à son palmarès à seulement 23 ans. Après ce nouveau succès, il effectue au passage un fort rapproché au classement derrière le Russe Daniil Medvedev (6e, avec 875 points d’avance sur l’ancien numéro 3 mondial). Quart de finaliste lui aussi sur ce Cologne 2, Milos Raonic progresse de deux rangs également. Le Canadien qui, comme Zverev, peut se vanter d’avoir déjà fait partie du Top 3, double Karen Khachanov et Stan Wawrinka et se retrouve 17e.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *