Zverev fait craquer Berrettini et remporte son quatrième Masters 1000

Tombeur de Matteo Berrettini 6-7 6-4 6-3 en finale, Alexander Zverev remporte le Masters 1000 de Madrid, son deuxième après 2018, son quatrième au total.

Alexander Zverev, Matteo Berrettini, Madrid,2021

Masters 1000 de Madrid – Finale
Alexander Zverev (N.5) bat Matteo Berrettini (N.8) 6-7 6-4 6-3

  • L’information principale : Alexander Zverev renverse Matteo Berrettini en finale à Madrid.
  • Vous apprendrez aussi : C’est le quatrième Masters 1000 remporté par l’Allemand, le deuxième à Madrid.
  • Pourquoi vous devez lire cet article : Pour comprendre comment le finaliste du dernier US Open a su faire craquer son adversaire.

Après les novices Hubert Hurkacz à Miami et Stefanos Tsitsipas à Monte-Carlo, c’est un joueur plus expérimenté qui s’est imposé à Madrid. Au terme d’un énorme combat de 2h40, Alexander Zverev a renversé Matteo Berrettini, en trois manches, 6-7 6-4 6-3. Il remporte son quatrième Masters 1000, le deuxième à Madrid après celui glané en 2018 face à Dominic Thiem. Matteo Berrettini devra retenter sa chance mais l’Italien n’est pas passé loin pour une première finale en Masters 1000.

Dans le premier acte, le natif de Rome a mis du temps à se mettre dans son match, sauvant une balle de break dès sa première mise en jeu. Il s’est ensuite beaucoup mieux déplacé que son adversaire et grâce à un retour long au corps, il a pris le service d’Alexander Zverev sur sa deuxième opportunité (3-4). Une joie de courte durée. Sur le jeu suivant, le vainqueur du jour a récupéré son bien sur une faute directe en revers de l’Italien. (4-4).

Quatre jeux plus tard, les deux joueurs ont débuté un tie-break au scénario surprenant. Mené 0-5, l’Allemand est parvenu à recoller puis s’est procuré une balle de set bien sauvé par son adversaire. Mais à 8 partout, le tombeur de Dominic Thiem au tour précédent, a pris un énorme risque sur deuxième balle (une tentative d’ace à plus de 200 km/h) qui a provoqué une double-faute. Il n’en fallait pas plus pour Berrettini qui a terminé le travail sur une grosse première balle.

Zverev, troisième joueur allemand le plus titré

L’Allemand ne s’est pas effondré et a remis le bleu de chauffe dès le début du second acte. Il est surtout resté très solide mentalement après trois jeux blancs de suite pour son adversaire, grâce à un coup droit qui a très souvent mis à la peine Zverev. Mais l’opportunité a été saisie à 4 partout, alors que l’Italien commençait à commettre plus de fautes et perdre peu à peu le tennis qui l’a rendu injouable en demi-finales. Sur sa première double-faute et une amortie mal touchée, il a relancé, tout seul, le numéro 6 mondial qui a conclu le deuxième acte sur son service (6-4)

Si Matteo Berrettini a su obtenir la première balle de break de la dernière manche (bien sauvée par un coup droit décroisé de Zverev), sa capacité à tenir physiquement a vite posé question. Auteur de 50 fautes directes dans cette finale, pour 32 coups gagnants, le vainqueur du tournoi de Belgrade il y a deux semaines a cédé deux fois son service et a craqué. Zverev s’en est sorti en trois manches, 6-7, 6-4, 6-3.

Alexander Zverev

Grâce à ce succès, Alexander Zverev est devenu le troisième joueur allemand le plus titré de l’ère Open avec 15 titres au compteur, dont quatre Masters 1000. Il est à égalité avec Tommy Haas et se rapproche de Michael Stich (18 titres). Boris Becker (49 titres) est loin devant. De son côté, Matteo Berrettini fait partie des hommes en forme sur terre battue dans ce début de saison. Un titre à Belgrade et une finale à Madrid qui le placent en outsider très sérieux à Rome. Le Masters 1000 italien a débuté ce dimanche.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *