le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Nadalcaraz : ce qu’ils ont pensé de leur “Clasico”

Rafael Nadal et Carlos Alcaraz ont disputé une demi-finale épique à l’avantage de l’aîné (6-4, 4-6, 6-3 en 3h12), la nuit dernière à Indian Wells. Voici ce qu’ils en ont pensé.

Nadal_Alcaraz_Indian_Wells_2022 @Antoine Couvercelle / Panoramic

Alors que le Real Madrid et le FC Barcelone se retrouvent ce dimanche dans le “Clasico” de la Liga de football, Rafael Nadal et Carlos Alcaraz s’affrontaient hier soir à Indian Wells dans un duel très attendu entre la légende espagnole et son successeur désigné.

Force est restée à l’aîné (6-4, 4-6, 6-3 en 3h12), après un match rendu à la fois rocambolesque et sublime par le talent des deux acteurs et les conditions horriblement venteuses dans lesquelles s’est jouée cette demi-finale du BNP Paribas Open, particulièrement durant le deuxième set marqué par le passage d’une tempête de sable.

Nadal a fait parler l’expérience

Entre ça et le contexte forcément particulier de cette rencontre, le niveau général a été affecté durant les deux premiers sets, avant de devenir féroce durant le troisième. Un troisième set qui semblait d’ailleurs pouvoir basculer dans l’escarcelle du plus jeune, dominateur aux points jusqu’à 3-3. Et puis, Rafa a fait parler son expérience et sa science du jeu en fin de match, se précipitant au filet – où il a été extraordinaire – pour faire la différence.

Au bout du compte, les deux hommes sont sortis du court avec le sourire. Nadal parce qu’il aura l’occasion, ce dimanche en finale face à Taylor Fritz, de décrocher son 37e titre en Masters 1 000 (il égalerait alors le record de Djokovic), et de porter à 21 sa série de victoires depuis le début de l’année, sachant qu’il ne jouera plus ensuite avant la saison sur terre battue, où il devrait la prolonger. Et Alcaraz parce qu’il avait regardé les yeux dans les yeux son illustre compatriote.

En conférence de presse, les deux Espagnols ont livré leur vision de ce “Clasico” qui appelle déjà très vite un troisième opus (Nadal avait remporté le premier facilement l’an dernier à Madrid). Et pourquoi pas dans quelques semaines du côté de Roland-Garros

Nadal : “Je suis arrivé sur le court avec un respect maximum”

“C’était mon meilleur match du tournoi en terme de niveau de jeu. A part quand le vent a forci, où c’est devenu injouable. Mais sinon, j’ai fait un très bon match, avec la détermination nécessaire au troisième set face à un joueur extrêmement dur à affronter.”

“Carlos a toutes les armes. Il peut jouer de manière très agressive, mais il défend également très bien car il est super rapide. Sa qualité de balle est exceptionnelle. Il a vraiment tous les ingrédients pour devenir un champion incroyable.”

“J’ai abordé ce match non pas comme si je devais affronter un jeune joueur, mais bel et bien un top joueur. Je l’ai vu jouer durant toute la semaine : son niveau était extrêmement élevé. Je suis donc arrivé sur le court avec un respect maximum pour lui.”

“Evidemment, le vent a compliqué l’équation. Le problème en tennis est que nous n’avons pas de règle pour le vent. Aucun point de règlement ne stipule que le match doit être arrêté à partir de telle ou telle intensité. Je ne sais pas s’il aurait dû l’être mais je pense que nous devrions réfléchir à une règlementation sur ce point.”

“Normalement, j’aime bien jouer avec le vent, je prends ça comme un challenge. Mais là, le souci est que nous étions sans arrêt interrompus par les papiers ou les serviettes qui s’envolaient. A un moment, ça devenait injouable pour moi. En plus, il y avait du sable qui nous arrivait dans les yeux. C’est assez douloureux.”

“Avec le vent, on est obligé d’adapter ses mouvements et c’est probablement pour ça que j’ai ressenti une douleur à la poitrine au troisième set. Je n’aime pas trop appeler le kiné avant le service de l’adversaire mais là j’ai dû le faire car ça commençait à me tirer pas mal. J’espère que ça ne sera pas un problème pour la finale. A côté de ça, physiquement, je me sens plutôt bien.”

Alcaraz : “Je suis prêt pour les prochains”

“Je quitte le tournoi content de mon niveau de jeu et de ma performance globale. Avec le sentiment qu’au troisième set, j’étais vraiment tout proche du niveau de Rafa. J’en suis très heureux.”

“Au premier set, il m’a détruit. Au début, je jouais contre Rafa et aussi contre moi-même. J’étais toujours en train de penser au fait que je jouais contre lui. J’étais très nerveux. Je vais en tirer les leçons. La prochaine fois, il faudra que je sois plus relax. Quand on joue contre Rafa, il faut garder son calme pour avoir toute sa lucidité dans les moments difficiles. C’est le principal enseignement que je tirerai de ce match.”

“Aux deuxième et troisième set, c’est ce que je me suis dit : Ok, je joue contre Rafa mais je vais aussi montrer mon niveau, je vais donner 100% de moi-même et prouver que je peux le battre, ou du moins m’en approcher.”

“Ce n’est pas passé loin. J’ai eu plusieurs balles de break au troisième set, il y a eu beaucoup de points que j’avais presque gagné et que j’ai finalement perdus. Ça s’est joué là-dessus. J’ai pensé par moments que je le tenais. Mais Rafa, on le sait, il a mille vies. Il trouve toujours le moyen de jouer son meilleur tennis dans les moments difficiles.”

“Pour ma part, mon niveau de jeu était élevé. Je me sentais bien sur le court. Je me sens beaucoup plus mature que l’an dernier. A présent, je sais comment affronter ce genre de joueurs. J’ai le sentiment d’avoir le niveau, d’être moi aussi parmi ces joueurs. J’avais dit hier que ce match serait différent de notre premier à Madrid. Maintenant, je crois que suis prêt pour les prochains.”

Carlos Alcaraz || 225382_0046
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *