« Un vrai boost de confiance » : Medvedev déjà tourné vers 2021

Daniil Medvedev a jugé que son succès face à Dominic Thiem en finale du Masters de Londres était la plus grande victoire de sa carrière. Un titre qui pourrait être le point de départ d’une grande saison 2021.

Daniil Medvedev, Masters de Londres 2020

En 2019, Daniil Medvedev avait disputé six finales consécutives sur le circuit et était passé tout proche de renverser Rafael Nadal en finale de l’US Open. Des performances qui lui avaient permis de se révéler aux yeux du grand public.

En 2020, le Russe a remporté ses dix derniers matchs de la saison, devenant également le premier joueur de l’histoire à battre les trois meilleurs joueurs du monde au Masters avant de soulever le trophée. Il est définitivement entré dans la cour des grands.

Avec ses deux titres remportés consécutivement à Paris puis à Londres, avec la manière, Medvedev a prouvé que son coup de chaud de l’année dernière ne devait rien au hasard. Ce qu’il a réalisé en cette fin d’année 2020 pourrait bien être le point de départ de quelque chose de très grand.

Daniil Medvedev 2020 ATP Finals

L’heure de gloire de Medvedev 

Medvedev est arrivé à Londres en se faisant tout petit, déclarant que l’objectif était de gagner au moins un match après sa désillusion de l’an dernier, où il était rentré fanny. Le Russe a quitté la capitale britannique en grand champion, invaincu et convaincu que ce succès en finale face à Dominic Thiem dimanche (4-6, 7-6, 6-4) et ce titre vont être un tournant dans sa carrière.

« Je pense que cela peut m’apporter beaucoup pour la suite de ma carrière. Battre Dominic Thiem alors qu’il jouait un tennis incroyable est probablement ma plus grande victoire sur le circuit », a-t-il déclaré. « Sans même parler du titre en lui-même, gagner le Masters en étant invaincu… C’est un vrai boost de confiance pour tous les tournois du Grand Chelem qui arrivent et tous les autres tournois. J’espère continuer sur cette lancée ».

2e Russe à remporter le Masters

En 2009, la Russie avait ouvert l’ère londonienne au Masters avec un titre remporté par Nikolay Davydenko. 12 éditions plus tard, le chapitre s’est refermé avec le sacre d’un 2e Russe, Daniil Medvedev. Le natif de Moscou s’est dit honoré de succéder à l’une de ses idoles, qui a grandement contribué à son désir d’être joueur de tennis professionnel.

« J’ai toujours dit avant ce tournoi que ce serait une histoire incroyable, ici à Londres, si après que le premier champion (Davydenko) ait été russe, le dernier le soit aussi, onze ans après. Un grand merci à Nikolay Davydenko pour avoir inspiré de nombreux enfants en gagnant ici. »

Le joueur de 24 ans a confié avoir pu échanger quelques mots à l’issue de la rencontre avec l’ancien numéro 3 mondial, qui commentait sa finale pour la télévision russe dimanche. 

« J’étais tellement surpris et tellement heureux, parce qu’il était l’une de mes idoles quand j’étais jeune, alors que je commençais déjà à jouer au tennis à un bon niveau. Il était sur le circuit ATP et il jouait de façon incroyable ».

Une confiance retrouvée

En battant successivement le numéro un mondial Novak Djokovic, le numéro deux Rafael Nadal et le numéro trois Dominic Thiem, le joueur de 24 ans a accompli quelque chose qui n’avait jamais été fait dans l’histoire du Masters et qui n’avait été réalisé que trois fois auparavant depuis la création de l’ATP Tour en 1990. 

Son titre acquis au Rolex Paris Masters lui a redonné confiance en lui et lui a permis de réaliser un grand Masters.

« Si vous m’aviez dit en début de semaine que j’allais jouer comme ça, je ne vous aurais pas cru, a-t-il admis. Battre le numéro un, le numéro deux et le numéro trois mondial dans la même semaine, même si certains n’étaient peut-être pas dans la forme de leur vie, ça reste quelque chose. Ils restent les meilleurs joueurs du monde… Ça montre en tout cas ce que je suis capable de faire quand je me sens bien »

Medvedev ATP Finals Djokovic

Dominic Thiem, le perdant de la finale de dimanche, a également été impressionné par le parcours de Medvedev.

« Si vous regardez l’ensemble du tournoi, il a été le meilleur joueur. Il n’a pas perdu un seul set lors de la phase de groupes. Il a battu les No 2 et No 3 mondiaux en demi-finale et en finale, il a donc définitivement mérité ce titre ».

Prochaine étape : conserver cette confiance

Le prochain défi pour Medvedev est de savoir comment garder cette confiance en soi qui lui permet de battre les meilleurs joueurs du monde. En 2020, il a été frustré par son incapacité à retrouver son rythme qui était le sien à l’été 2019. Sa fin de saison avec deux titres et dix victoires consécutives lui ont prouvé que dès qu’il retrouve de la confiance, il est un des meilleurs joueurs du monde.

« Quand vous avez ce genre de confiance, vous devez juste savoir comment la garder, dit-il. Et je pense que je sais comment le faire. J’ai enchaîné six finales de suite en 2019. Maintenant, la question est de savoir comment retrouver confiance en mon jeu plus rapidement. »

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *