Crampes de zombie après balles de match manquées : Medvedev galère pour battre Popyrin

Daniil Medvedev ne tenait presque plus debout à la fin de la rencontre mais le Russe s’en est sorti face à Alexei Popyrin, en trois manches, 7-6 6-7 6-4. Il valide son ticket pour les huitièmes de finale où il affrontera Lajovic ou Tiafoe.

Daniil Medvedev - Miami 2021

Masters 1000 Miami – 16e de finale
Medvedev (N.1) bat Popyrin 7-6 6-7 6-4

  • L’information principale : Daniil Medvedev est en huitièmes de finale à Miami après son succès face à Alexei Popyrin.
  • Vous apprendrez aussi : Pris de crampes sévères, le Russe n’arrivait presque plus à marcher au moment où il a servi pour le match dans le dernier set.
  • Pourquoi vous devez lire cet article : Tout simplement parce que ce match était incroyable.

Daniil Medvedev est en huitièmes de finale à Miami mais ceux qui ont eu la chance de regarder la rencontre savent combien il en a bavé. À 4-3 en sa faveur dans la dernière manche, le Russe a été pris de crampes qui n’ont cessé de s’intensifier. Au moment de servir pour le match à 5-4, le finaliste de l’Open d’Australie 2021 ne pouvait plus du tout se déplacer. Seul son haut du corps répondait.

Daniil Medvedev a été sauvé par sa première balle qui lui a permis de conclure la rencontre. Hilare après son succès, Medvedev savait qu’il tenait du miracle au vu de son état physique et mesurait ce que sa démarche avait eu de comique en fin de rencontre.

Medvedev pouvait conclure en deux sets

Tout aurait pu être beaucoup plus facile si le natif de Moscou avait mieux négocié la fin du second acte. Confortablement en tête après le gain de la première manche, Medvedev menait 4-1 0-30 et se dirigeait tout droit vers une victoire facile. C’était sans compter sur le retour d’Alexei Popyrin et la baisse de régime du principal intéressé. Au moment de servir pour le match, à 5-3, le protégé de Gilles Cervara a laissé échapper son service blanc avant d’obtenir trois balles de match sur le jeu suivant.

Les deux premières ont été parfaitement sauvées par Popyrin mais la dernière a été complètement vendangée par une grosse faute du Russe. L’Australien de 21 ans, après avoir largement haussé son niveau de jeu, a remporté le deuxième acte au tie-break. De quoi faire douter Medvedev, qui s’était fait remarquer par un « chut » à un membre du public sûrement trop bruyant, au moment du jeu décisif.

Popyrin, si proche, si loin

Si le momentum était clairement du côté australien après le second acte, Daniil Medvedev est revenu déterminé sur le court au début de l’ultime manche. À 3-3, pourtant devant 30-15, l’Australien a commis des erreurs qu’il ne commettait plus depuis la fin de la seconde manche. Sa mise en jeu s’est envolée laissant à son adversaire le luxe de terminer le travail.

Le numéro 2 mondial l’a fait miraculeusement avec les crampes pour s’imposer 7-6 6-7 6-4, au terme d’une rencontre qui aura duré 2h37 et dans laquelle le vaincu du jour n’aura pas démérité. Son retour dans la seconde manche a été sublime et ses petites erreurs dans le dernier set pourront lui donner des regrets.

Lire aussi : Interview exclusive d’Alexei Popyrin : « L’envie d’être numéro 1 mondial et de gagner des Grands Chelems n’a pas disparu »

Au prochain tour, la tête de série N.1 affrontera le vainqueur de la rencontre opposant Dusan Lajovic à Frances Tiafoe. Si le Serbe s’impose, Medvedev aura sa revanche. À Rotterdam, le 3 mars dernier, le Moscovite avait dégoupillé et s’était incliné 7-6 6-4 dès le premier tour.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *